Abbaye de Monte Senario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Monte Senario
Image illustrative de l'article Abbaye de Monte Senario
Présentation
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Rattachement Archidiocèse de Florence
Début de la construction 1234
Style dominant Architecture baroque
Site web www.montesenario.net/
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane
Commune Vaglia
Coordonnées 43° 53′ 47″ N 11° 19′ 59″ E / 43.896294, 11.333067 ()43° 53′ 47″ Nord 11° 19′ 59″ Est / 43.896294, 11.333067 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Abbaye de Monte Senario

L'Abbaye de Monte Senario se situe au sommet du Monte Senario, colline de (818 m d'altitude), située à 16 km de Florence (Toscane) en Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

À Florence, le XIIIe siècle était une période marquée par l’effervescence de la vie religieuse, comme en témoigne la Legenda de Origine Ordinis, un document ancien datant de 1317.

Sept hommes (Bonfils, Amadio, Bonagiunta, Manetto, Sostegno, Ugoccio et Alexis) donnèrent naissance, près de Florence (ce qui est aujourd'hui la Piazza della Santissima Annunziata de Florence) en 1233, à un ordre de serviteurs de Marie par le don de l'esprit Saint. On les appela les Sept saints Fondateurs de l’Ordre des Servites de Marie[1].

Le 12 juin 1241, Giuliano de Bivigliano (Florence), né Ubaldini, famille qui dominait alors le pays du Mugello, offrit, pour le rachat de son âme, à Ardingo, évêque de Florence (12311247), le tiers d’un bois situé sur le mont dit Asinario. Ce mont avait reçu plusieurs appellations aux XIIIe et XIVe siècles. Certains l’appelaient Monte Asinario ou Asinaro, car il n’était accessible que par l’âne (asina = âne). D’autres encore l’appelaient Monte Sonorio ou Sonaio, en référence au phénomène acoustique de l’écho. D’autres enfin le désignaient par Monte Senario car il s’élève au-dessus d’un groupe de 6 coteaux (Spicchio, Pian di Messere, Sangianna, Monteronzoli, Poggione, Cantalupo). De toutes ces appellations, c’est le dernier qui a prévalu : Monte Senario.

C’est là que les Pères Fondateurs s'isolèrent vers 1345 sous la protection de l’évêque Ardingo, loin des centres de batailles politiques et d’éventuelles représailles.

Fresque au cloître de Monte Senario de Bernardino Poccetti

En 1600, au cours des travaux de réfection de l’église, les dépouilles mortelles des sept premiers Pères ont été retrouvées dans une tombe commune (confirmation de leur présence sur le mont). Leurs restes sont conservées dans une urne funéraire en bronze doré.

De nos jours, Monte Senario est un centre de vie monastique pour religieux et religieuses servites de Marie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. canonisés ensemble comme un seul homme par le pape Léon XIII le 15 janvier 1896.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]