Édouard Ganche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Édouard Ganche

Autres noms Édouard Gorka
André Doria
Activités Musicographe, biographe, écrivain
Naissance 13 octobre 1880
Baulon, Drapeau de la France France
Décès 31 mars 1945
Lyon, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Distinctions Commandeur de l'Ordre de la Renaissance de la Pologne (1928)[1]
Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur (1932)[2]

Œuvres principales

  • Frédéric Chopin : sa vie et ses œuvres
  • Édition monumentale de l'œuvre de Frédéric Chopin

Compléments

Signature

Signature de Édouard Ganche

Édouard Ganche, né le 13 octobre 1880[3] à Baulon (Ille-et-Vilaine), mort en 1945 à Lyon, est un musicologue et musicographe français, spécialiste de Frédéric Chopin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Auguste Ganche (Rennes, 1850 - Baulon, 21 juin 1893[4]), médecin rennais venu vers 1877 s'installer dans le petit bourg de Baulon[5] en compagnie de son épouse, Félicie Fanny Patourel, originaire de Besançon[6]. Édouard Ganche est fortement marqué[7] par la mort prématurée de son père ; en 1909, il publiera un recueil de contes macabres intitulé Le Livre de la mort, témoignage de l'indignation que suscite chez lui le destin inéluctable de tout être vivant. Voulant suivre l'exemple de son père, il entreprend des études de médecine, mais ne peut les mener à terme pour des raisons de santé. Il se consacre dès lors entièrement à la musique, sa seconde passion, notamment à Frédéric Chopin, dont il devient l'un des grands spécialistes.

Fondateur de la Société Chopin[8] à Paris en 1911, en compagnie de Maurice Ravel (1875-1937) et de Camille Le Senne (1851-1931), il dirige une « édition monumentale » de l'œuvre du musicien, publiée par Oxford University Press (1928-1932). En 1928, il collabore en tant que conseiller historique au film d'Henry Roussel consacré à Chopin, La Valse de l'adieu. Son intérêt pour Chopin fait aussi de lui un ardent défenseur de la culture polonaise en France.

L'essentiel des travaux musicologiques d'Édouard Ganche a été rassemblé dans quatre volumes parus au Mercure de France de 1913 à 1935. Sa collection, composée de partitions originales, de lettres et d'objets ayant appartenu à Chopin, se trouve aujourd'hui au Musée et à la bibliothèque de l'Université Jagellone de Cracovie. Ses archives personnelles sont conservées au Département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France[9].

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Le Centre culturel Édouard-Ganche de Baulon, qui regroupe une médiathèque et plusieurs salles associatives consacrées aux activités culturelles et périscolaires, a été inauguré à l'automne 2007.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Le Livre de la mort, Société des auteurs-éditeurs, 1909 (réédition : La Clef d'Argent, 2012. Édition revue et augmentée, sous la direction de Philippe Gindre)
  • La Vie de F. Chopin dans son œuvre, Société des auteurs-éditeurs, 1909
  • Frédéric Chopin Sa vie et ses œuvres 1810-1849, Mercure de France, 1913 (rééd. 1921, 1949)
  • La Pologne et Frédéric Chopin, G. Morelli & Cie, 1917
  • Dans le souvenir de Frédéric Chopin, Mercure de France, 1925
  • Édition monumentale de l'œuvre de Frédéric Chopin, Oxford University Press, 1928-1932
  • Voyages avec Frédéric Chopin, Mercure de France, 1934
  • Souffrances de Frédéric Chopin : essai de médecine et de psychologie, Mercure de France, 1935
  • Mon début dans la médecine. Un médecin de campagne en 1889, Denoël et Steele, 1936

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Encyklopedia Muzyczna: Część biograficzna, Cracovie: Polskie Wydawnictwo Muzyczne, 1987. (ISBN 9788322403440)
  2. Le diplôme de chevalier de la Légion d'honneur d'Édouard Ganche sur Gallica
  3. AD Ille-et-Vilaine, Baulon, 1880, vue 9, disponible en ligne
  4. Cf. AD 35, Baulon, 1893, vue 6, en ligne [1]. L'officier d'état civil nomme son épouse « Fanny Patourel »
  5. Mon début dans la médecine, p. 11.
  6. Cf. site Edouard Ganche.
  7. Mon début dans la médecine, p. 130.
  8. Cf. le site officiel de la Société Chopin
  9. Jean-Michel Nectoux et Jean-Jacques Eigeldinger, « Édouard Ganche et sa collection Chopin », dans Revue de la Bibliothèque nationale n° 7, mars 1983, p. 11-12 (ISSN 0249-7344).