Zone de protection marine du Gully

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Nouvelle-Écosse image illustrant les réserves naturelles et autres zones protégées
Cet article est une ébauche concernant la Nouvelle-Écosse et les réserves naturelles et autres zones protégées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Zone de protection marine du Gully
Catégorie UICN Inconnue
Identifiant 305214
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de la Nouvelle-Écosse Nouvelle-Écosse
Coordonnées 43° 50′ 42″ Nord, 58° 56′ 17″ Ouest
Superficie 2 364 km2
Création
Administration Pêches et Océans Canada
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Zone de protection marine du Gully

La zone de protection marine du Gully (anglais : The Gully Marine Protected Area) est une zone de protection marine du Canada située au large de la Nouvelle-Écosse. Cette aire protégée de 2 364 km2 créée en 2004 protège un canyon sous-marin de 65 km de long par 15 km de large. La profondeur de celui-ci va de quelques dizaines de mètres à une profondeur maximale de 3 140 m, ce qui en fait l'aire protégée la plus profonde du pays[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Gully est située à 200 km au sud de la Nouvelle-Écosse, à l'est de l'île de Sable. L'aire protégée comprend le canyon sous-marin ainsi que le plateau continental et la plaine abyssale adjacentes. Le canyon lui-même est une entaille dans la plate-forme néo-écossaise.

Milieu naturel[modifier | modifier le code]

On retrouve dans le Gully 21 espèces de coraux, ce qui en fait la plus grande biodiversité du Canada Atlantique[2]. On y retrouve une population de 130 individus de baleine à bec commune, population qui est considéré en voie de disparition par le comité sur la situation des espèces en péril au Canada[3]. En plus de la baleine à bec commune, 13 autres espèces de mammifères marin fréquentent le Gully[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Faits importants sur les aires protégées canadiennes », sur L'Atlas du Canada (consulté le 6 février 2010)
  2. a et b « Fiche de renseignement - À propos du Gully », sur Pêches et Océans Canada (consulté le 6 février 2010)
  3. « Baleine à bec commune », sur Cosepac (consulté le 6 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]