Yrjö Liipola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yrjö Liipola
Naissance
Décès
(à 89 ans)
FinlandeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Uuno Yrjö Gabriel LiipolaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Yrjö Liipola, né le à Koski Tl et mort le , est un sculpteur finlandais[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Liipola étudie la sculpture à l'école de dessin de Turku, à l'Académie des beaux-arts de Florence ainsi qu'à Berlin et Paris. Ses activités contre l'obligation de service militaire lui valent des difficultés avec les autorités du pouvoir tsariste et il doit quitter le pays. En 1904, il s'installe en Hongrie dans le cadre d'un échange avec Koski Tl, il revient en Finlande en 1934[2]. Le 17 septembre 1910, il épouse Mara Förster à la mairie de Pécs sa ville de naissance. En marge de son travail de sculpteur il est Consul de Finlande en Hongrie et Consul de Hongrie en Finlande.

Il traduit aussi des œuvres littéraires du hongrois en finnois. Il reçoit le titre de professeur en 1952.

En 1956, Liipola offre sa collection d’œuvres d'art à son ancienne commune Koski Tl. La collection est exposée au Musée Yrjö Liipola (en)[3]. Kauniainen a nommé une rue Yrjö Liipolan tie en sa mémoire[4] . En 2009, une plaque commémorative en son honneur a été dévoilée sur la place Vörösmarty de Budapest[2]. Une exposition permanente portant son nom est ouverte au Château Amadé–Bajzáth–Pappenheim (hu) en Hongrie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres les plus connues sont[3]

Yrjö Liipola a aussi réalisé les monuments en mémoire des héros de la guerre, entre-autres à Halikko (1921), Kauniainen (1941), Koski Tl (1947), Loimaa (1948), Lapua, Lieto (1949), Perniö (1942), Rajamäki et Turku (1923)[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. *(fi) Irmeli Kojonen, « Yrjö Liipolan Taidemuseo tarjoaa vahvaa ajankuvaa », Matkailu kotimaassa (consulté le 27 novembre 2013)
  2. a et b (fi) Kuvanveistäjä Yrjö Liipolalle muistolaatta Budapestiin, Turun Sanomat, , 12 p.
  3. a, b et c [1] Kosken kunta
  4. « Kauniaisten karttapalvelu », Ville de Kauniainen, (consulté le 27 novembre 2013)
  5. (fi) « Pietari Brahen patsas », Ville de Kajaani (consulté le 27 novembre 2013)