Yossef Guez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yossef Guez
Fonction
Grand-rabbin de Tunisie
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Protectorat français de Tunisie (depuis le )
Beylicat de Tunis (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Haïm David Guez (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Yossef Guez ou Youssef Guez (hébreu : יוסף בן חיים דוד גז) ou Youssef el Guidj[1], né en 1861 à Tunis[2] et mort en 1934, est un grand-rabbin de Tunisie qui a exercé à Sousse puis Tunis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rabbi Yossef Guez est le petit-fils du rabbin homonyme Yossef Guez (he) dont il reçoit le prénom[2], conformément à la tradition séfarade. Descendant d'une dynastie rabbinique[3], il est le fils du rabbin Haïm David Guez (he)[4] et un descendant direct du grand-rabbin David Ezechiel Guez (he) qui était « l'un des plus illustres talmudistes d'Afrique du Nord »[2]. Selon certaines sources, il serait le petit-fils de Yossef bar David Guez de Livourne, auteur de Pi haMedaber (פי המדבר).

Avant d'être grand-rabbin de Tunisie, il est grand-rabbin de Sousse de 1906 à 1928[5]. Il y fonde la synagogue Keter Torah (כתר תורה), désormais la seule synagogue de la ville[5].

Il exerce la fonction de grand-rabbin de Tunisie de 1928 à sa mort. C'est le premier juif autochtone à occuper ce poste[5].

Quelques récits ont été recueillis à son propos en 1990 auprès d'une de ses descendantes habitant Kiryat-Ata en Israël[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Il est lui-même l'auteur de plusieurs ouvrages, dont :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est décoré par le président français Gaston Doumergue comme chevalier de la Légion d'honneur en 1929[9], après la signature d'un décret du résident général de France en Tunisie, Lucien Saint, l'année précédente[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tel qu'il était appelé dans sa famille selon Hillel Bakis, Le fil du temps : contes et récits juifs d'Afrique du Nord, vol. I : Traditions et vie quotidienne, Les Lilas, A.J. Presse, (ISBN 978-2-86972-012-1).
  2. a b c et d (en) « M. Yossef Guez, New Chief Rabbi of Tunis », Jewish Daily Bulletin, vol. V, no 1139,‎ , p. 2 (lire en ligne, consulté le ).
  3. (he) « Dynastie familiale des Guez », sur tunisia.co.il,‎ (consulté le ).
  4. a et b (he) « יגן השם », sur beta.nli.org.il (consulté le ).
  5. a b et c « La Tunisie et moi », sur elghribajerusalem.com (consulté le ).
  6. Hillel Bakis, Le fil du temps : contes et récits juifs d'Afrique du Nord, vol. I : Traditions et vie quotidienne, Les Lilas, A.J. Presse,  : Les bijoux de Mreïma, récit no 46, p. 127-130 ; La sagesse de Rabbi Yossef, récit no 53, p. 149  ; récit no 39, p. 109.
  7. Bibliothèque nationale d'Israël, numéro système : 990025576670205171.Sūsah;Mahdīyah (Tunisia).
  8. (he) « תרתיב : פי קבול בר-מצוה », sur beta.nli.org.il (consulté le ).
  9. Une photographie a été prise à cette occasion : « Rabbin Yossef Guez décoré par le président de la République Gaston Doumergue de la Légion d'honneur », sur bibliotheque-numerique-aiu.org (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]