Yoshinaga Fujita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yoshinaga Fujita
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
SakuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
藤田宜永Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjointe
Mariko Koike (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Prix Shima Kiyoshi de la romance littéraire (d) ()
Prix Naoki ()
Prix Yoshikawa (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Yoshinaga Fujita (en japonais : 藤田 宜永, Fujita Yoshinaga?), né le à Fukui et mort le à Saku[1], est un romancier et scénariste japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

À ses débuts, Yoshinaga Fujita travaille sur des romans policiers et d'aventures qui rappellent le film noir et qui se déroulent en France. Il a par la suite commencé à écrire principalement des romans policiers et romantiques.

Il a reçu le 125e prix Naoki pour Love of Love, roman illustrant l'amour mature grâce à la psychologie des personnages et des descriptions relevant du sens urbain[Quoi ?] et des subtilités de l'humanité.

Le 30 janvier 2020, Yoshinaga Fujita est décédé d'un adénocarcinome pulmonaire du lobe inférieur droit dans un hôpital de la ville de Saku, préfecture de Nagano à l'âge de 69 ans.

Famille[modifier | modifier le code]

Yoshinaga Fujita est marié de 1984 à sa mort à la romancière Mariko Koike, elle aussi lauréate du prix Naoki[2].

Ils vivent à Karuizawa.

Prix[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Adrift in Tokyo (titre japonais 転々, tenten)
  • A Laughing Frog (Warau Kaeru)
  • Territory of Love (愛の領分)

Scénarios[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Naoki Prize writer Yoshinaga Fujita dies at the age of 69 », sur tellerreport.com, 30 janvier 2020
  2. (en) The Japan Times, 29 août 2004
  3. Annoncé le 18 juillet 2001 dans le Japan Weekly Monitor, Kyodo News International, Tokyo, Japon, 23 juillet 2001

Liens externes[modifier | modifier le code]