Yiftah (kibboutz)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yiftah
יִפְתָּח
Yiftah (kibboutz)
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
District Nord
Conseil régional de Haute Galilée
Démographie
Population 506 hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 33° 07′ 39,71″ nord, 35° 33′ 06,11″ est
Altitude 420 m
Divers
Date de création 1948
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte administrative d'Israël
City locator 14.svg
Yiftah

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte topographique d'Israël
City locator 14.svg
Yiftah
Liens
Site web http://www.yiftah.org/

Yiftah ((he) יִפְתָּח‬, lit. Il ouvrira) est un kibboutz au nord d'Israël, situé près de la frontière avec le Liban et de la ville de Kiryat Shmona. Il est sous l'administration du Conseil régional de Haute-Galilée. En 2016, sa population est de 206 habitants[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le kibboutz Yiftah est fondé le 18 août 1948 au cours de la deuxième trêve de la Guerre d'Indépendance par des soldats démobilisés du Palmach qui ont fait justement partie de la Brigade Yiftah, origine du nom de cette communauté. Le fort de Metsoudat Koach, utilisé par les gardes-frontière, borde la communauté.

Yifath se situe aussi près de Jahoula[2], mais sur le terrain appartenant au village palestinien déserté de Qadas[3].

Dans les années 1950 et 1960, le kibboutz souffre d'infiltrations transfrontalières, de vols de récoltes dans les champs[4], vol des moutons[5] et d'autres animaux[6] ainsi que des opérations de sabotage du Fatah[7].

Depuis 1999, il entame des réformes du cadre coopératif et égalitaire. En 2006, une extension communautaire nommée Bat-Yiftah est établie dans le kibboutz.

Sa population est à moitié d'origine ashkénaze et moitié sépharade.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

De nombreuses cultures et élevages ont été expérimentés, comprenant l'élevage de moutons, la production de miel, le blé, l'aquaculture, les fruits dont la vigne, les cultures dans le Néguev, l'élevage de dindons, canards et les anguilles. L'usine de la société Bereshit, qui s'occupe de l'emballage et de la commercialisation des fruits, est située dans le kibboutz.

Industrie[modifier | modifier le code]

Le village est copropriétaire avec les kibboutzim[8] Hatzerim et Magal de la firme multinationale Nefatim, leader dans les systèmes d'irrigation. La principale usine de Yiftah est l'usine de Netafim qui fait partie du complexe Netafim. Le kibboutz possède également une carrière de marbre, un atelier de métal et une chambre froide. Entre autres choses, il y avait dans le passé un laboratoire, un atelier de réparation de radios, une usine de traitement des copeaux et d'analyse du sol,

Tourisme[modifier | modifier le code]

En plus d'accueillir des touristes, le kibboutz a gagné des prix agricoles et esthétiques en (1949), pour l'orge (1963), le lait de brebis (1957), ainsi que des prix de qualité pour les fruits (1964, 1961) et une exposition de fleurs pour l'Iris Nazareth (1961).

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (he) Israel Central Bureau of Statistics., « List of localities, in Alphabetical order », PDF,‎ 26 septembre, 2017. (lire en ligne)
  2. (en) Morris, Benny, The Birth of the Palestinian Refugee Problem Revisited, Cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-00967-6, lire en ligne), Page xxi, village n°22
  3. (en) Khalidi, Walid, All That Remains: The Palestinian Villages Occupied and Depopulated by Israel in 1948., Washington D.C, Institute for Palestine Studies, (ISBN 0-88728-224-5, lire en ligne), p. 485
  4. (he) « נשים מלבנון קצרו בשדות יפתח » [« Des femmes du Liban récoltent dans les champs de Yiftach »], Davar,‎ (lire en ligne)
  5. (he) « מסתננים מלבנון גנבו 44 כבשים, דבר » [« Des infiltrés du Liban ont volé 44 moutons »], Davar,‎ (lire en ligne)
  6. (he) « מחצית העדר של משק יפתח נגנב ע"י מסתננים מלבנון » [« La moitié du troupeau de la ferme Yiftach a été volée par des infiltrés du Liban »], Davar,‎ (lire en ligne)
  7. (he) « מעשה החבלה בקיבוץ יפתח » [« La destruction du kibboutz Yiftah »], Davar,‎ (lire en ligne)
  8. Pluriel de "kibboutz"