Yannick d'Escatha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yannick d'Escatha, né le à Paris, est un scientifique et gestionnaire industriel français. Il a présidé le Centre national d'études spatiales (CNES) de 2003 à , et le conseil d'administration de l'Université de technologie de Troyes depuis le . Il est également membre du conseil d'administration du groupe Thales depuis le [1],[2].

Biographie[3][modifier | modifier le code]

Polytechnicien (promotion 1966) et Ingénieur du corps des mines, Yannick Marie Charles d'Escatha a initialement une carrière d'enseignant-chercheur en mécanique des sols, mécanique des structures et mécanique de la rupture.

  • En 1972 il est maître de conférences à l'École polytechnique, à l'école des mines de Paris et à l'ENSTA
  • En 1973, il participe à l'élaboration de la réglementation technique française en matière de chaudières nucléaires à eau, puis a son application en tant qu'expert auprès du ministère de l'Industrie
  • En 1978, il est nommé chef de bureau de contrôle de la construction nucléaire, où il assume la responsabilité du contrôle technique de l'État dans l'application de cette réglementation au programme électronuclaire français.
  • En 1982, il est détaché auprès de la société Technicatome filiale du CEA, dont la mission principale est la maîtrise d'œuvre industrielle de la propulsion nucléaire des bâtiments de la Marine nationale.
  • Après avoir été directeur des établissements de Cadarache et d'Aix-en-Provence il est nommé
  • En 1987, directeur général adjoint de Technicatome.
  • En 1990, il est appelé par l'administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique, pour occuper les fonctions de directeur de la direction des technologies avancées,
  • En 1992 il devient administrateur général adjoint du CEA.
  • En 1995 il est nommé administrateur général du CEA.
  • En 1999, il est président de CEA Industrie.
  • En 2000, il est nommé directeur général délégué industrie d'EDF. Responsable du pôle industrie d'EDF, il est chargé de la politique industrielle de l'entreprise.
  • En 2002, il est directeur général délégué d'EDF
  • En 2003, il est nommé président du centre national d'études spatiales (CNES).
  • En 2010 il est reconduit dans ses fonctions, jusqu'en 2013.
  • En 2011 il était membre du conseil d'administration, représentant de l'état nommé par décret d'EDF

Mandats sociaux[modifier | modifier le code]

Anciens mandats
  • Président du conseil d'administration de l'École polytechnique de à .
  • Membre du conseil d'administration de la RATP

Distinction[modifier | modifier le code]

Nommé chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur le , promu officier le [4], il est promu au grade de commandeur le [5].

Nommé chevalier de l'ordre national du Mérite, promu officier le , promu au grade de commandeur le [6], il est promu Grand Officier le [7].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]