Yamunacharya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yamunacarya
Yamunacharya.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Yamunacharya, IAST: Yāmunācārya (Xe siècle) surnommé Ālavandār (« conquérant ») est un philosophe hindou de l'école viśiṣṭādvaita. Chef religieux du temple vishnouite de Srirangam (Tamil Nadu, Inde du Sud), il fut un des maîtres spirituels de Rāmānuja, bien que probablement il ne l'ait pas connu[1], et auteur des ouvrages Siddhitraya, Āgamaprāmāṇya, Gītārthasaṃgraha, Stotraratna et Mahāpuruṣanirṇaya[2],[3].

Sa vie[modifier | modifier le code]

Petit-fils du théologien vishnouite Nāthamuni (en)[4], on raconte qu'il devint roi de la moitié d'un royaume à l'âge de douze ans, ayant vaincu un pandit au cours d'un débat philosophique[5]. Plus tard, il renonça à tout pour partir au temple de Srirangam, lieu de pèlerinage, dont il devint chef religieux. Il eut de nombreux disciples mais mourut vraisemblablement peu de temps avant que Rāmānuja ne rejoigne Srirangam[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Edward Quinn, Critical Companion to George Orwell, Infobase Publishing, (lire en ligne), p. 490.
  2. Notice d'autorité de personne de la BNF
  3. Gérard Huet, Dictionnaire Héritage du Sanscrit (lire en ligne)
  4. Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont, (ISBN 2-221-01258-5).
  5. (en) « Sri Alawandar the vaishnavite sage », dans B. R. Rajam Lyer, Rambles in Vedanta (lire en ligne), p. 544-561

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]