Bei Wei Xiaowendi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Xiaowendi (Wei du Nord))
Empereur Xiaowen de la dynastie Wei du Nord
Emperor Xiaowen of Northern Wei.jpg
Fonction
Empereur de Chine
Dynastie Wei du Nord
-
Xianwen des Wei du Nord (en)
Empereur Xuanwu des Wei du Nord (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
Nom posthume
孝文皇帝Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de temple
高祖Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Xianwen des Wei du Nord (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Lǐ fūrén (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Yuan Yong (en)
Yuan Xi (d)
Yuan Gan (d)
Yuan Yu (d)
Yuan Xie (en)
Yuan Xiang (d)
Prince Le Lang (Northern Wei) (d)
Princesse Pengcheng (d)
Princesse Changshan (d)
Princess Le An (Northern Wei) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Impératrice Feng Qing (en)
Yuán guìrén (d)
Luó fūrén (d)
Zhào Chōnghuá (d)
Gao Zhaorong (d)
Impératrice Feng Run (en)
Impératrice Liwenzhen (d)
Feng Zhaoyi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Princesse Nanyang (d)
Empereur Xuanwu des Wei du Nord (en)
Yuan Xun (en)
Yuan Yu (d)
Yuan Yi (d)
Yuan Huai (d)
Yuan Ying (d)
Yuan Yue (d)
Yuan Tiao (d)
Princesse Jinan (d)
Princesse Xihe (d)
Princesse Lanling (d)
Princesse Huaiyang (d)
Princesse Huayang (d)
Princesse Shiping (d)
Princesse Shunyang (d)
Princesse Yiyang (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Xiaowendi (孝文帝, xiàowén dì, « empereur Xiaowen »), empereur des Wei du Nord (471-499), également appelé pour cette raison Bei Wei xiaowendi ((北)魏孝文帝), né Tuoba Hong (拓拔宏), plus tard Yuan Hong (元宏) face à l'immigration provenant du Nord à cette époque, fait plusieurs réformes pour conserver la prédominance de la culture des Han. Il interdit les mœurs du peuple Xianbei (vêtements, langue, noms de famille) et encourage la sinisation dans plusieurs domaines, tels que la langue, les noms de famille, les vêtements, et il favorise les mariages inter-ethniques.

En 485-486 il entreprend un réforme agraire, répartissant les terrains aux différents paysans en fonction de la taille de leur maisonnée[1].

Il fait construire, en 495, le monastère Shaolin pour l'Indien Batuo qui prêchait le bouddhisme theravada depuis déjà 30 ans en Chine.

Le « Livre des Wei » de Wei Shou (魏收, wèi shōu couvrant l'histoire des Wei, se base sur les noms donnés sous cet empereur aux différents protagonistes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maspero et Balazs 1967, p. 108-110 ; Lewis 2009, p. 139-140 ; Xiong 2009, p. 144

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Maspero et Étienne Balazs, Histoire et institutions de la Chine ancienne, Presses universitaires de France, coll. « Annales du musée Guimet / Bibliothèque d'études » (no LXXIII),
  • (en) Mark Edward Lewis, China Between Empires : The Northern and Southern Dynasties, Cambridge et Londres, Belknap Press of Harvard University Press, coll. « History of imperial China »,
  • (en) Victor Cunrui Xiong, Historical Dictionary of Medieval China, Lanham, Scarecrow Press, coll. « Historical dictionaries of ancient civilizations and historical eras », , 731 p. (ISBN 978-0-8108-6053-7, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]