Xavier Parmentier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Xavier Parmentier
Xavier Parmentier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Titre aux échecs
Classement Elo
2 257 ()
2 259 ()
2 259 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Xavier Parmentier, né le à L'Haÿ-les-Roses et décédé le à Paris des suites d’un cancer du cerveau et de la moëlle épinière, est un entraîneur d’échecs français.

Enfance[modifier | modifier le code]

Il a appris à jouer aux échecs vers l’âge de 12 ans. Son meilleur classement est 2 358 Elo[1]. Xavier Parmentier a donné ses premiers cours en tant qu’entraîneur vers l’âge de 17 ans[réf. souhaitée]. Il a mené parallèlement des études de mathématiques appliquées aux sciences sociales, qu’il a décidé d’arrêter alors qu’il effectuait son service militaire, dans le but de se consacrer aux échecs.

Carrière[modifier | modifier le code]

Xavier Parmentier a commencé sa carrière d'entraîneur en 1983. Il a entrainé de nombreux champions dans les catégories jeunes, parmi lesquels Jonathan Dourerassou, Quentin Loiseau, Aurélie Dacalor, Fahim Mohammad, Marie Sebag, Murtas Kazhgaleïev ou encore Wassel Bousmaha : 13 podiums en France, dont 4 titres de champions de France.

Il a notamment soutenu le jeune Fahim Mohammad, enfant sans papier arrivé du Bangladesh à l’âge de huit ans. Il l’a entraîné bénévolement durant des années mais aussi soutenu matériellement, jusqu’à ce que Fahim devienne champion de France des pupilles en 2012 puis champion du monde des scolaires en 2013[2],[3]. La forte médiatisation de cette histoire a permis à Fahim et à sa famille d’obtenir des papiers pour demeurer en France[4].

Il a été entraîneur du club de Livry-Gargan entre 1988 et 2001, avec lequel il a remporté le Top Jeunes (le championnat de France d’échecs par équipe de jeunes) en 1995. Il a entrainé le club de Créteil entre 2000 et 2013, avec lequel il a également remporté le Top jeunes en 2002[5]. Il entraîne le club de Saint-Maur-des-Fossés à partir de 2014[6].

Il a donné des cours dans d’autres clubs (Bois-Colombes[7], La Tour Blanche à Paris[8], Chaumont, l’École d’échecs de l’Essonne [9], Écouen…).

Il a également été entraîneur d’entraîneurs, a participé activement à la formation des entraîneurs au cours de stages DEFFE (Diplôme d’entraineur FFE) à Marseille en 2008, St Quentin en 2009, Vandœuvre en 2010, Montpellier en 2012 et a dirigé quelques années la Direction nationale de l’entraînement à la FFE[10]. Déjà maître FIDE, Xavier Parmentier a atteint le grade d’entraîneur d’échecs FIDE[11], le plus haut niveau mondial pour un entraîneur, en 2006.

Il a travaillé à la commission jeune de la ligue d'Île-de-France, à la direction technique nationale Jeunes à la FFE. Enfin, pendant 20 ans, il a été entraîneur des équipes de France jeunes, puis chargé par la FFE de la formation des entraîneurs nationaux[11].

Publications[modifier | modifier le code]

Xavier Parmentier est l’auteur de trois ouvrages :

  • Une boussole sur l’échiquier, paru en 2005 chez Olibris ;
  • Les secrets de l’initiative aux échecs, paru en 2012 chez Olibris ;
  • Un roi clandestin, coécrit avec Fahim et Sophie Le Callennec, paru aux Arènes en 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de Xavier Parmentier sur le site de la Fédération internationale des échecs
  2. Un roi clandestin, co-écrit avec Fahim et Sophie Le Callennec, paru aux Arènes en 2014
  3. « 200 personnes disent « merci » au maître des échecs », sur leparisien.fr, (consulté le 13 octobre 2018)
  4. « Fahim, 11 ans, sauvé par sa passion des échecs », sur Le JDD, (consulté le 20 avril 2020)
  5. http://www.echecs.asso.fr/Equipes.aspx, sélectionner Interclubs Jeunes puis Nationale I 2002 Poule Haute
  6. « Décès de Xavier Parmentier », sur blogspot.fr (consulté le 20 septembre 2020).
  7. http://www.bois-colombes-echecs.com/index.php/643-une-bien-triste-nouvelle
  8. « Bric à Brac Saison 2015-2016 », sur www.tourblanche.asso.fr, (consulté le 20 avril 2020)
  9. http://www.ee91.org
  10. « Le maître des échecs battu par le cancer », sur leparisien.fr, (consulté le 20 avril 2020)
  11. a et b « Disparition de Xavier Parmentier », sur FFE, (consulté le 20 avril 2020)

Article[modifier | modifier le code]

  • « Xavier Parmentier : la richesse de la culture échiquéenne au service des enfants », Europe Échecs, Paris, Promotion Jeux de L'Esprit, no 666,‎ , p. 27 (ISSN 0014-2794).

Liens externes[modifier | modifier le code]