World Clean Up Day

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

World Clean Up Day
Let's do it! World

Cadre
Forme juridique ONG
But Lutter contre la pollution urbaine et encourager le zéro déchet
Zone d’influence 157 pays
Fondation
Fondation 2008
Fondateur Rainer Nolvak
Identité
Siège Tallinn, Estonie
Membres 18 millions de participants[1]
Employés 63[2]
Site web http://www.worldcleanupday.org/
http://www.worldcleanupday.fr/

World Clean Up Day, appelé aussi journée mondiale du nettoyage, est une opération planétaire, lancée par l'association à but non lucratif Let's do it Fundation, ayant pour objectif la lutte contre la pollution à travers des nettoyages citoyens.

L'association Let's Do It! World, membre accrédité du Programme des Nations unies pour l'environnement, a été créée en 2008 en Estonie. En 2016, elle est présente dans 113 pays, dont 45 antennes nationales, et 68 antennes régionales[3].

Cette journée mondiale a lieu chaque troisième samedi du mois de septembre[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Teeme Ära (2007-2008)[modifier | modifier le code]

En 2007, Rainer Nolvak participait à des nettoyages citoyens organisés par des associations diverses en Estonie. C'est en 2008 qu'il décide de créer le mouvement Let's Do it! ("Teeme Ära" en Estonien), qui avait pour concept de motiver toute la population estonienne à participer à un seul nettoyage, pour que le problème soit résolu en une journée. Le , plus de 10,000 tonnes de déchets ont été ramassé par 50,000 volontaires.

Let's do it! World (2008-2017)[modifier | modifier le code]

Entre 2008 et 2011, le mouvement prend de l'ampleur dans les pays Baltes puis dans ceux de l'Europe de l'Est.[5] Durant cette période, Let's do it! développe plusieurs applications mobiles pour la géolocalisation des décharges sauvages[6].

Depuis 2012, plusieurs actions sont lancés au niveau mondial, avec plus ou moins de succès selon la région du monde[7],[8]. En effet, le concept de ne travailler qu'une journée convient particulièrement au pays de l'Ex-URSS[9], parce que les habitants de ces pays perçoivent le bénévolat régulier comme du communisme. Dans les pays occidentaux, le mouvement a une croissance assez faible parce qu'il existe déjà beaucoup d'associations de collecte de déchets, comme par exemple Surfrider Foundation Europe. Pour les pays d'Afrique, le concept est limité parce qu'il n'existe encore que très peu de centre de recyclage dans le continent.

En 2016, 113 pays ont suivi le mouvement. Let's do it! a battu des records de bénévoles participants à une action humanitaire dans la région des balkans[10].

En France, la mobilisation est toujours modeste sur cette période[11],[12].

World CleanUp Day (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

La récolte de l’événement organisé à Villefranche-sur-Saône en 2018.

Après plusieurs années consécutives où les mobilisations étaient plus ou moins importante selon les pays, la direction de Let's Do It! World décide de prendre un virage dans la gestion de l’événement :

  • en décidant d'organiser tous les nettoyages nationaux la même date, le ;
  • en mutualisant tous les services communications mondiaux avec des modèles génériques ;
  • en s'alliant avec la Jeune chambre internationale au niveau monde.

Le , l’événement ramène près de 200 000 personnes en France sur 3000 points de collecte[13]. Dans 157 pays, 18 millions de personnes ont participé à l’événement[14].

Le a eu lieu l'édition 2019 du World CleanUp Day dans 160 pays.

Le 19 septembre 2020 aura lieu la prochaine édition du World CleanUp Day.

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un participant est une personne ayant participé à l'un des nettoyages organisé dans le cadre du World CleanUp Day 2018 (en)[1]
  2. Liste des employés de Let's do it! World (en)[2]
  3. (en) « Over 2.7 million people take part in Let’s Do It! cleaning campaigns across Europe », sur Estonian World, (consulté le 27 juillet 2020).
  4. (en) Kamruzzaman Majumder, « World Cleanup Day. Be Aware Of Problems Caused By Garbage », sur thedailynewnation,
  5. « Roumanie : plus de 240 000 personnes à une journée nationale de nettoyage », sur RTBF Info, (consulté le 27 juillet 2020).
  6. Le Parisien, « Décharges illégales : une appli gratuite pour les signaler », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2020).
  7. http://www.huffingtonpost.com/off-track-planet/waste-management-voluntee_b_4849429.html
  8. http://www.theecologist.org/News/news_analysis/2201996/india_buried_under_stinking_rubbish_heaps.html
  9. « Le Figaro Services – Retrouvez nos bons plans, exclusivités, promos… », sur lefigaro.fr (consulté le 27 juillet 2020).
  10. « Balkan countries unite in a war on waste », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2020).
  11. Jéremi Michaux, « Le Clean Up Day, un jour pour nettoyer les décharges sauvages », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  12. http://www.natura-sciences.com/environnement/world-clean-up-dechets542.html
  13. http://www.worldcleanupday.fr/wp-content/uploads/2019/04/Bilan_2018.pdf
  14. https://www.worldcleanupday.org/about/
  15. http://www.europarl.europa.eu/pdf/prizes/ECP2017_list%20of%20laureates_EN_Oct.pdf
  16. « LAUREATES 2018 », sur UNESCO, (consulté le 27 juillet 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]