Wolfgang Streeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wolfgang Streeck
Wolfgang Streeck.jpg
Wolfgang Streeck en 2015.
Biographie
Naissance
Nationalité
allemand
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Groupe européen d'études d'organisation (d)
Sozialistisches Büro (d)
Academia Europaea
Académie des sciences de Berlin-Brandebourg
Q1479398Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Wolfgang Streeck, né le à Lengerich, est un sociologue allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la sociologie à l'Université Goethe de Francfort-sur-le-Main puis à l'Université Columbia[1].

Il est directeur de l'Institut Max-Planck pour l'étude des sociétés de 1995 à 2014 et directeur émérite depuis 2014[1].

À seize ans, Streeck est devenu membre du SPD. Il décide de le quitter quand Thilo Sarrazin propose de remettre un prix aux femmes universitaires en cas de grossesse[2]. Depuis l'été 2018, il s'engage au côté de Sahra Wagenknecht dans le mouvement politique Aufstehen[3].

Publications[modifier | modifier le code]

originales en allemand ou en anglais[modifier | modifier le code]

  • Staat und Verbände. Westdeutscher Verlag, 1994, ISBN 3-531-12661-X.
  • en collaboration avec Colin Crouch : Political economy of modern capitalism: mapping convergence and diversity. SAGE, 1997, ISBN 0-7619-5653-0.
  • Internationale Wirtschaft, nationale Demokratie: Herausforderungen für die Demokratietheorie. Campus Verlag, 1998.
  • Korporatismus in Deutschland: Zwischen Nationalstaat und europäischer Union. Campus Verlag, 1999, ISBN 3-593-36320-8.
  • en collaboration avec Kôzô Yamamura : The origins of nonliberal capitalism: Germany and Japan in comparison. Cornell University Press, 2001, ISBN 0-8014-3917-5.
  • en collaboration avec Martin Höpner : Alle Macht dem Markt? Fallstudien zur Abwicklung der Deutschland AG. Campus Verlag, 2003, ISBN 3-593-37265-7.
  • en collaboration avec Kathleen Ann Thelen : Beyond continuity: institutional change in advanced political economies. Oxford University Press, 2005, ISBN 0-19-928046-0.
  • en collaboration avec Colin Crouch : The diversity of democracy: corporatism, social order and political conflict. Edward Elgar Publishing, 2006, ISBN 1-84542-613-4.
  • Governing interests: business associations facing internationalization. Routledge, 2006, ISBN 0-415-36486-8.
  • Re-Forming Capitalism: Institutional Change in the German Political Economy. Oxford University Press, Oxford 2009.
  • Gekaufte Zeit: Die vertagte Krise des demokratischen Kapitalismus. Suhrkamp, Berlin 2013, ISBN 978-3-518-58592-4.
  • Wie wird der Kapitalismus enden? Teil I. In: Blätter für deutsche und internationale Politik, 03/2015, Lire en ligne
  • Wie wird der Kapitalismus enden? Teil II. In: Blätter für deutsche und internationale Politik, 04/2015 Lire en ligne
  • How Will Capitalism End?: Essays on a Failing System. Verso Books, Brooklyn 2016, ISBN 978-1-784-78401-0

traduites en français[modifier | modifier le code]

  • En finir avec l'Europe, La Fabrique, , 149 p. (ISBN 978-2358720489) (ouvrage collectif sous la direction de Cédric Durand)
  • L'Âge de la régression, Premier Parallèle, , 316 p. (ISBN 979-1094841488) (ouvrage collectif sous la direction d'Heinrich Geiselberger)
  • Du temps acheté : La crise sans cesse ajournée du capitalisme démocratique [« Gekaufte Zeit: Die vertagte Krise des demokratischen Kapitalismus »], Gallimard, coll. « NRF Essais », , 400 p. (ISBN 978-2070143597)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Prof. Dr. Dr. h.c. Wolfgang Streeck », sur Institut Max-Planck pour l'étude des sociétés (consulté le 26 avril 2018).
  2. (de) Rainer Hank, « Wolfgang Streeck: Ein vernünftiger Linker », sur Institut Max Planck,  : « Inzwischen ist er aus der SPD ausgetreten. Daran ist der Sozialdemokrat Thilo Sarrazin schuld, dem Streeck seinen Vorschlag, Schwangerschaften von Akademikerinnen staatlich zu prämieren, schwer übel nimmt. »
  3. (de) Nicola Abé, « "Aufstehen" - linke Sammlungsbewegung formiert sich », sur Der Spiegel,

Liens externes[modifier | modifier le code]