Woesten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Woesten
Woesten
Tour de l'église Sainte Rictrude (XVe siècle)
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Ypres
Commune Vleteren
Code postal 8640
Zone téléphonique 057
Démographie
Population 1 371 hab. (1999)
Géographie
Coordonnées 50° 54′ nord, 2° 47′ est
Localisation
Localisation de Woesten
Localisation de Woesten au sein de Vleteren
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale
Voir sur la carte administrative de Flandre-Occidentale
City locator 14.svg
Woesten
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Woesten
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Woesten

Woesten est une localité située en Belgique, dans la province de Flandre-Occidentale. C'est une section de la commune de Vleteren.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de Woesten vient de wastina qui signifie « plaine déserte ». L'endroit est mentionné au XIIe siècle comme solitudo renyngensis, « la plaine déserte de Reninge ». Au cours du XIIIe siècle, on retrouve le nom Wastina.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le centre du village se trouve au carrefour de la route N8 entre Furnes et Ypres et de la Poperingestraat (« rue de Poperinge ») en direction de Poperinge ; les habitations se répartissent ensuite en ruban le long de ces routes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1215, les revenus de Wastina étaient revendiqués à la fois par le chapitre de Thérouanne et par l'abbaye de Watten. En 1215, les deux parties concluent un accord en présence de A. évêque de Thérouanne[1].

La paroisse et l'église ont été dédiées à sainte Rictrude. L'église gothique Sainte-Rictrude (Sint-Rictrudiskerk en néerlandais) date du XVe siècle et possède une tour massive sans cime. Au cours de la Première Guerre mondiale, l'église a été ravagée, mais a été reconstruite en 1922/23.

Le presbytère classé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 1re partie, Année 1215.