William Hunter (anatomiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William Hunter (- ) est un anatomiste et médecin écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à East Kilbride dans le South Lanarkshire, frère aîné de John Hunter. Après l'Université de Glasgow il vient à la médecine en 1737 en étudiant avec William Cullen. Il débute l'anatomie au St George's Hospital de Londres et se spécialise dans l'obstétrique.

En 1764 il devient le médecin de la reine Charlotte. Il est élu membre de la Royal Society en 1767 et professeur d'anatomie à la Royal Academy en 1768.

Pour aider à l'enseignement de la dissection il engage le sculpteur Agostino Carlini pour faire des sculptures des écorchés d'un criminel récemment exécuté, un contrebandier.

Hunter est très intéressé par l'art et a beaucoup de connexions avec le monde artistique. Il choisit pour illustrer ses schémas les dessins de Léonard de Vinci, Kenneth Clark considère Hunter comme la personne qui a permis la redécouverte des dessins de Léonard de Vinci au XVIIIe siècle au Royaume-Uni.

En 1770 il construit une maison complètement équipée pour la pratique de la science qui formera le noyau du Hunterian Museum and Art Gallery de l'université de Glasgow. Dans les années 1770, il a pour élève le célèbre médecin suisse Louis Odier, qui prépare les bases de la contribution suisse aux tables de la mortalité.


En 1774 il publie Anatomia uteri humani gravidi tabulis illustrata - The anatomy of the human gravid uterus exhibited in figures. Dans les années autour de cette publication on compte un nombre important d'assassinats de femmes enceintes et particulièrement en fin de grossesse. Une enquête est ouverte sur William Hunter et son collègue William Smellie qui affirment eux-mêmes qu'il est difficile de trouver des cadavres de femmes enceintes alors qu'il publient un livre rempli de dessins anatomiques fait à partir de dissections. Pendant que l'enquête est en cours, le nombre de meurtre diminue et reprend une fois que l'enquête est suspendue à cause de la renommée des médecins. C'est en 2010 et grâce au travail de l'historien néo-zélandais Don Shelton qu'on a pu avoir connaissance de ces faits.

William Hunter et William Smellie étaient aussi appelés les médecins de la mort

Il meurt en 1783 à l'âge de 64 ans et est enterré à l'église St James de Piccadilly, à Londres.

Publication[modifier | modifier le code]

Page de Anatomia uteri umani gravidi.
  • Anatomia uteri humani gravidi tabulis illustrata - The anatomy of the human gravid uterus exhibited in figures, John Baskerville, Birmingham, 1774 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas de Condorcet, Éloge de M. Hunter, dans Histoire de l'Académie royale des sciences - Année 1783, Imprimerie royale, Paris, 1786, p. 29-36 (lire en ligne)
  • (en)Samuel Foart Simmons, An Account of the Life and Writings of the Late William Hunter, London, 1783 (lire en ligne)
  • (en)William F. Bynum, Roy Porter, William Hunter and the Eighteenth-Century Medical World, Cambridge University Press, Cambridge, 1985 (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]