John Hunter (chirurgien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Hunter.
John Hunter
John Hunter by John Jackson.jpg

John Hunter
Gravure d'après Joshua Reynolds.

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
médecin militaire, médecin +
Arme
Conjoint
Distinctions
Membre de la Royal Society (d)
Médaille Copley () +

John Hunter FRS (-) est un chirurgien britannique, avocat fervent de la méthode expérimentale en médecine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hunter naît à Long Calderwood près de East Kilbride, plus jeune fils de dix enfants. Son frère aîné est William Hunter. À partir de 1748 il étudie, enseigne et pratique la médecine à Londres d'abord avec son frère. En 1755 il étudie au St Mary Hall de l'université d'Oxford mais ne reste pas pour obtenir son doctorat. Bien que son frère soit l'un des propriétaires de l'école d'anatomie, John effectue la plus grande part des interventions sous sa supervision.

Il devient chirurgien militaire en 1760 et passe trois ans en France et au Portugal.

Hunter est un très bon anatomiste ; ses connaissances et son habileté en chirurgie s'appuient sur ces connaissances approfondies. Dans ces contributions principales on compte des études sur :

Après des années de labeur, Hunter ouvre son école d'anatomie à Londres en 1764. Il est élu membre de la Royal Society en 1767 et l'année suivante chirurgien du St George's Hospital. En 1768 il devient membre du Royal College of Surgeons puis en 1776 chirurgien de George III et en 1789 chirurgien général de l'armée britannique.

En 1771, il épouse Anne Home, fille de Robert Boyne Home et sœur d'Everard Home. Ils ont quatre enfants, l'un d'eux, Agnes, se mariera avec le général James Campbell.

En 1783, il déménage à Leicester Square, place où se trouve aujourd'hui une statue de Hunter. Le plus grand espace lui permet d'arranger sa collection de 14 000 préparations et de plus de 500 espèces de plantes et d'animaux dans un musée.

Il a la réputation d'être un orateur carré d'une nature argumentative. Il meurt en 1793 de la suite d'une attaque lors d'une discussion à l'hôpital St George sur l'admission des étudiants. En 1799, le gouvernement achète ses collections et les présente à la Company of Surgeons.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]