Wilhelm Süßmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wilhelm Süßmann
Naissance 16 septembre 1891
Usedom
Décès 20 mai 1941 (à 49 ans)
Mort au combat en Égine
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (en 1918)
Drapeau de l'Allemagne République de Weimar (en 1933)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe (Wehrmacht)
Grade Generalleutnant
Années de service 1909 – 1941
Commandement 7e division aérienne
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de fer
Croix d'honneur

Le titre de cet article contient le caractère allemand ß. S'il n'est pas disponible ou n'est pas souhaité, le nom peut être représenté comme Wilhelm Süssmann

Wilhelm Süßmann ( - ) est un Generalleutnant allemand de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Süßmann commence sa carrière militaire le dans le 22e régiment d'infanterie et en sort comme officier de compagnie le . À partir du et jusqu'au , il est adjudant (officier-adjoint) au 2e bataillon du 22e régiment d'infanterie.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Süßmann suit une formation d'observateur aérien au 4e bataillon de l'air de réserve du au , pour être ensuite détaché jusqu'au au 11e bataillon de l'air de réserve et du corps d'armée aérien von Gallwitz jusqu'au , date à laquelle il devient observateur au 14e bataillon de l'air jusqu'au .
Süßmann occupe alors des fonctions dans les états-majors de commandement de l'air du au et au Groupe d'armées Woyrsch jusqu'au . Puis il entre à l'état-major de la 18e division territoriale et du 57e régiment d'infanterie territorial comme aspirant d'état-major général du au .
Süßmann est détaché par la suite au 3e régiment d'artillerie de campagne territorial du au et au 18e groupe aérien jusqu'au . Il prend le commandement du 205e bataillon de l'air du au pour finir la guerre à l'état-major du 22e régiment d'infanterie jusqu'au .

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Süßmann reste du au au 22e régiment d'infanterie pour divers postes de commandement pour finir à l'état-major général du Ve Corps d'armées jusqu'au où il quitte l'armée. Le , Süßmann entre dans les services de polizei (police) de différentes villes, en gravissant tous les échelons jusqu'à celui du où il est nommé chef d'état-major de l'inspection de police d'État de Magdebourg.
Süßmann est alors transféré dans la Luftwaffe comme officier avec services spéciaux et observateur de l'école de l'air de Brunswick jusqu'au . Puis, il est appelé à servir à l'état-major général de la Luftwaffe au ministère de l'Air du Reich (Reichsluftfahrtministerium ou RLM) du au et dans l'état-major du 1er Commandement du district aérien jusqu'au , date où il en prend le commandement général jusqu'au . À l'aube de la Seconde Guerre mondiale, il reçoit le commandement du Kampfgeschwader 254 (escadron de bombardiers) du au et du Kampfgeschwader 155 du au .

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Süßmann est commandant de la Kampfgeschwader 55 du au .
Süßmann devient commandant de la 7e division aérienne du au et à ce titre participe à l'invasion de la Crète en tant que chef du Groupe Centre du au .
Süßmann est tué au combat, dès le 1er jour de l'attaque de la Crète, à bord de son avion qui s'écrase sur l'île d'Égine le [1].

Promotions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]