Walter Becker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Becker.
Walter Becker
Walter-Becker.jpg

Walter Becker en 2013.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instruments
Label
Genre artistique
Site web

Walter Carl Becker, né le 20 février 1950 à New York et mort le à Maui est un auteur-compositeur, bassiste, guitariste et chanteur américain et le cofondateur avec Donald Fagen du groupe Steely Dan.

Becker rencontre son partenaire de composition Donald Fagen à la fin des années 1960 alors qu'ils étudient au Bard College. Après des débuts dans leur ville de New York, ils s'installent en Californie en 1971 et fondent Steely Dan, qui rencontre un grand succès critique et commercial pour les dix années à venir. Après la dissolution du groupe en 1981, Becker part vivre à Hawaii et réduit ses activités musicales, travaillant principalement comme producteur.

Becker et Fagen refondent Steely Dan en 1993 et le groupe reste actif à travers de nombreuses tournées et la publication de deux nouveaux disques, dont l'album Two Against Nature en 2000 qui remporte quatre Grammy Awards dont celui d'album de l'année. Walter Becker publie également deux albums solo, 11 tracks of Whack en 1994 et Circus Money en 2008.

Absent pour les concerts du groupe en juillet 2017 à la suite de problèmes de santé qui ne seront pas divulgués au public, Walter Becker meurt le 3 septembre à l'âge de 67 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Walter Becker grandit dans le comté de Westchester et à Forest Hills (New York). Il est diplômé de la Stuyvesant High School de Manhattan, promotion de 1968[1]. Après des débuts au saxophone, il change d'instrument pour la guitare et reçoit une formation à la technique du blues par son voisin Randy Wolfe qui sous le nom de Randy California, est sur le point de fonder le groupe Spirit[2].

Walter Becker rencontre Donald Fagen, son associé musical à long terme, l'autre moitié de Steely Dan, en suivant les cours du Bard College[3]. La carrière de jeunesse de Becker et Fagen commence notamment en tant qu'accompagnateurs du groupe américain « Jay and the Americans »[4], et au début des années 1970, en tant que compositeurs résidents pour la compagnie ABC[4]. ils y rencontrent leur producteur, Gary Katz et leur ingénieur du son, Roger Nichols[5], et fondent en 1971 le groupe Steely Dan.

Becker et Fagen partent s'installer à Los Angeles et le groupe sort son premier disque en 1972, Can't Buy a Thrill. Le succès est au rendez-vous. L'album Pretzel Logic en 1974 est le premier où Walter Becker, intialement bassiste du groupe, assure aussi des parties de guitare[6]. Après ce disque, ils se séparent des autres musiciens de Steely Dan, arrêtent les tournées pour les 19 années à venir, et restent un duo travaillant exclusivement en studio, Becker joue de la basse et de la guitare, Fagen est au chant et aux claviers. Ils sont dès lors accompagnés pour leurs compositions sur les albums suivants par la crème des musiciens américains, qu'ils engagent et changent à volonté[6] [7]. Leur allbum Aja en 1977 rencontre un grand succès critique et commercial, Fagen et Becker gagnent un réputation de perfectionnistes et sont loués pour le son de leurs disques et la qualité de leurs compositions[6]. En 1980, la petite amie de Walter Becker meut d'une overdose d'héroïne dans leur appartement, puis le musicien est sévèrement blessé en étant renversé par un taxi[4]. Un dernier disque sort la même année, Gaucho, qui est disque de platine, et ils cessent leurs activités[6].

À la suite de la séparation de Steely Dan en 1981, Walter Becker déménage pour s'installer à Hawaï où il cutlive des avocats[4] et commence une carrière de producteur, pour des artistes aussi divers que Rickie Lee Jones, China Crisis ou Michael Franks. Il rejoint Fagen brièvement pour collaborer au premier album de la chanteuse américaine Rosie Vela. Leur collaboration reprend au milieu des années 90, lorsqu'ils décident d'effectuer des tournées sous le nom de Steely Dan à partir de 1993, puis lorsque Becker produit l'album Kamakiriad de Fagen la même année. En retour, Fagen coproduit le premier album solo de Becker en 1994, intitulé 11 Tracks Of Whack[6]. En 2000, 20 ans après Gaucho, Steely Dan sort l'album Two Against Nature qui est recompensé de quatre Grammy Award dont celui de l'album de l'année[6]. Les deux musiciens sont introduits au Rock and Roll Hall of Fame en 2001[8]. La dernière œuvre originale du groupe sort en 2003, Everything Must Go, dans lequel Becker chante son unique chanson, Slang of Ages[4]. En 2008, Walter Becker enregistre à New York son second album solo, Circus Money.

Par ailleurs, de 1993 à 2017, Steely Dan (Fagen et Becker accompagnés d'une section de cuivres, de trois chorises, du guitariste Jon Herington, de différents bassistes, batteurs -Keith Carlock tient le poste depuis 2003 - et joueurs de claviers) ne cessent de se produire sur scène au cours de très nombreuses tournées[4], donnant jusqu'à 60 concerts par an[9]. La dernière prestation sur scène de Steely Dan avec Walter Becker a lieu le 27 mai 2017 à Greenwich dans le Connecticut[9], mais en juillet, il est absent pour les concerts « Classic West » et « Classic East » à Los Angeles et à New York. Donald Fagen y annonce que son partenaire « se remet d'une intervention et avec un peu de chance il sera sur pied très bientôt»[10].

Il meurt dans sa maison de Maui à Hawaii[4] le 3 septembre 2017 à l'âge de 67 ans[11]. Le même jour, Donald Fagen lui rend hommage dans une tribune sur le site du magazine Rolling Stone[12], où il écrit « Walter Becker avait l'esprit acéré, il était un excellent guitariste et un grand songwriter. Il n'avait aucun espoir en la nature humaine, y compris la sienne, et il était drôle à se damner.»[13]. Il conclut « J'ai l'intention de garder vivante la musique que nous avons crée ensemble aussi longtemps que je le pourrai avec le groupe Steely Dan »[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Steely Dan[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

  • 11 Tracks of Whack (1994)
  • Circus Money (2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Amanda Petrusich, « Postscript: Walter Becker, of Steely Dan », sur The New Yorker, (consulté le 4 septembre 2017)
  2. (en)Ulitmate Classic Rock Staff, « Steely Dan's Walter Becker Dead at 67 », sur Ultimate Classic Rock, (consulté le 4 septembre 2017)
  3. Sylvain Siclier, « Mort de Walter Becker, cofondateur du groupe Steely Dan », sur Le Monde.fr, (consulté le 4 septembre 2017)
  4. a, b, c, d, e, f et g (en)Jon Pareles, « Walter Becker, Co-Founder of Steely Dan, Dies at 67 », sur The New York Times, (consulté le 4 septembre 2017)
  5. (en)Ben Sisario, « Roger Nichols, Steely Dan’s Audio Engineer, Dies at 66 », sur The New York Times, (consulté le 4 septembre 2017)
  6. a, b, c, d, e et f Sylvain Siclier, « Walter Becker, guitariste et chanteur, est mort », sur Le Monde.fr, (consulté le 4 septembre 2017)
  7. Rob Sheffield, « Farewell, Walter Becker: Remembering the Elusive Genius of Steely Dan », sur Rolling Stone, (consulté le 4 septembre 2017)
  8. (en)Rock & Roll Hall of Fame, « Steely Dan », sur Rock & Roll Hall of Fame (consulté le 4 septembre 2017)
  9. a et b Andy Greene, « Watch Steely Dan's Final Concert With Walter Becker », sur Rolling Stone, (consulté le 6 septembre 2017)
  10. Olivier Nuc, « Mort de Walter Becker, la moitié du groupe Steely Dan », sur Le Figaro (consulté le 4 septembre 2017)
  11. (en) « Walter Becker, Steely Dan Co-Founder, Dead at 67 », sur rollingstone.com,
  12. a et b Donald Fagen, « Read Donald Fagen's Moving Tribute to Steely Dan Partner Walter Becker », sur Rolling Stone, (consulté le 4 septembre 2017)
  13. Libération, « Walter Becker, co-fondateur de Steely Dan, est mort », sur Libération, (consulté le 4 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]