Wallaby bicolore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wallabia bicolor

Le wallaby bicolore (Wallabia bicolor) est un marsupial appartenant à la famille des macropodidés, laquelle inclut en particulier les kangourous et les différentes espèces de wallabys, originaire de la côte est de l'Australie.

Wallabia bicolor est la seule espèce du genre Wallabia.

Description[modifier | modifier le code]

L'épithète spécifique bicolore vient de la coloration variant du gris typique des macropodes au brun foncé voire noir sur le dos, avec quelques taches plus claires sur la poitrine et le ventre. Une bande claire est habituellement présente sur la joue, et les extrémités des membres présentent une coloration plus foncée. L'extrémité de la queue est généralement blanche.

La longueur tête et corps approche 80 cm, celle de la queue 70 cm (64 à 86 cm) pour un poids variant de 13 à 16,5 kg. La femelle est un peu plus petite que le mâle.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

On le trouve sur la côte est de l'Australie - depuis la péninsule du cap York jusqu'à Melbourne - et les îles environnantes ainsi qu'en Nouvelle-Zélande (animal importé), le plus souvent dans les zones humides. Il vit dans les forêts d'eucalyptus.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

C'est un animal qui vit seul ou en groupe jusqu'à 10, caché dans la journée et sortant la nuit.


Alimentation[modifier | modifier le code]

Un wallaby bicolore se nourrissant de feuilles

C'est un herbivore, qui préfère les branches et les broussailles aux herbes du ras du sol à la différence des autres wallabys.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Un nouveau-né wallaby.

La reproduction s'étale sur toute l'année et comme pour beaucoup de marsupiaux, la femelle peut nourrir deux petits d'âges différents.

Le wallaby bicolore présente une forme inhabituelle de diapause embryonnaire, qui se distingue des autres marsupiaux par le fait que sa période de gestation est plus longue que son cycle œstral[1]. Cette synchronisation permet aux femelles wallaby bicolore de chevaucher deux grossesses, en mettant en gestation un embryon et un fœtus en même temps. Le wallaby des marais ovule, s'accouple, conçoit et forme un nouvel embryon un à deux jours avant la naissance de son fœtus à terme. Par conséquent, les femelles sont continuellement enceintes tout au long de leur vie reproductive[2]. Le wallaby, comme le kangourou, possède deux utérus[3],[4].

Prédateurs[modifier | modifier le code]

Dingos, renards et aigles en sont les trois principaux prédateurs.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Merchant, J. C., The Australian Museum Complete Book of Australian Mammals, The National Photographic Index of Australian Wildlife, Australia, Cornstalk Publishing, , 261–262 p. (ISBN 0-207-14454-0)
  2. (en) « Swamp wallabies conceive new embryo before birth -- a unique reproductive strategy », sur ScienceDaily (consulté le 3 mars 2020)
  3. « La femelle wallaby bicolore est continuellement en gestation, révèle une étude », sur Sciences et Avenir (consulté le 4 mars 2020)
  4. « La « grossesse permanente » du wallaby bicolore », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2020)