Vulca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vulca
Biographie
Activité
Autres informations
Mouvement
Tête de l'Apollon de Véies

Vulca est un artiste étrusque de la cité de Véies, mentionné par Pline l'Ancien qui cite Varron[1] ou Tite-Live[2]), qui travailla[3] pour le dernier roi de Rome étrusque, Tarquin le Superbe, et créa pour lui une statue de Jupiter en terre cuite pour le temple de Jupiter Capitolin[4],[5],[6] (en latin : Aedes Iovis Optimi Maximi Capitolini) de la colline capitoline, et probablement la statue de l'Apollon de Véies[7],[8],[9],[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Bloch, « Le départ des Étrusques de Rome selon l'annalistique et la dédicace du temple de Jupiter Capitolin », Revue de l'histoire des religions,‎ , pages 61 à 72 (lire en ligne)
  • (en) Franz De Ruyt et Timothy Nolan Gantz, « Terracotta Figured Friezes from the Workshop of Vulca », L'antiquité classique, vol. Tome 44, no fasc. 2,‎ , pages 811-812 (lire en ligne)
  • Franz De Ruyt et Aldo Neppi, « Modona, Guide des Antiquités étrusques : 4e édition revisée par l'auteur, traduite par Auda Prucher », L'antiquité classique, vol. Tome 30, no fasc. 1,‎ , p. 308 (lire en ligne)
  • (it) Mario-Attilio Levi, « L'Ercole romano », Dialogues d'histoire ancienne, vol. 22, no 1,‎ , pages 79-94 (DOI 10.3406/dha.1996.2265, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hist. nat. XXXV-157
  2. 1, 55, 1
  3. R. Bloch, « Le départ des Étrusques de Rome selon l'annalistique et la dédicace du temple de Jupiter Capitolin » in Revue de l'histoire des religions, 1961 [1]
  4. Michel Janon, « Recherches à Lambèse III : Essais sur le temple d'Esculape », Antiquités africaines, vol. 21,‎ , p. 35-102 (DOI 10.3406/antaf.1985.1109)
  5. Raymond Bloch, « Le départ des Étrusques de Rome et la dédicace du Temple de Jupiter capitolin », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 105, no 1,‎ , pages 62-71 (lire en ligne)
  6. (en) Myrto Garani, « Propertius' temple of Jupiter Feretrius and the spolia opima (4.10) : a poem not to be read? », L'antiquité classique, t. 76,‎ , pages 99-117 (DOI 10.3406/antiq.2007.2620, lire en ligne)
  7. Conservée et exposée au musée archéologique de la villa Giulia de Rome
  8. (en) Franz De Ruyt et Timothy Nolan Gantz, « Terracotta Figured Friezes from the Workshop of Vulca », L'antiquité classique, vol. Tome 44, no fasc. 2,‎ , pages 811-812 (lire en ligne)
  9. Franz De Ruyt et Aldo Neppi, « Modona, Guide des Antiquités étrusques : 4e édition revisée par l'auteur, traduite par Auda Prucher », L'antiquité classique, vol. Tome 30, no fasc. 1,‎ , p. 308 (lire en ligne)
  10. (it) Mario-Attilio Levi, « L'Ercole romano », Dialogues d'histoire ancienne, vol. 22, no 1,‎ , pages 79-94 (DOI 10.3406/dha.1996.2265, lire en ligne)