Vulca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’archéologie image illustrant les Étrusques image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant l’archéologie, les Étrusques et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vulca
Biographie
Activité
Autres informations
Mouvement
Tête de l'Apollon de Véies

Vulca est un artiste étrusque de la cité de Véies, mentionné par les auteurs classiques (comme Pline l'Ancien qui cite Varron[1] ou Tite-Live[2]), qui travailla[3] pour le dernier roi de Rome étrusque, Tarquin le Superbe, et créa pour lui une statue de Jupiter en terre cuite pour le temple de Jupiter Capitolin[4],[5],[6] (en latin : Aedes Iovis Optimi Maximi Capitolini) de la colline capitoline, et probablement la statue d'Apollon de Véies[7],[8],[9],[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Bloch, « Le départ des Étrusques de Rome selon l'annalistique et la dédicace du temple de Jupiter Capitolin », Revue de l'histoire des religions,‎ , pages 61 à 72 (lire en ligne)
  • (en) Franz De Ruyt et Timothy Nolan Gantz, « Terracotta Figured Friezes from the Workshop of Vulca », L'antiquité classique, vol. Tome 44, no fasc. 2,‎ , pages 811-812 (lire en ligne)
  • Franz De Ruyt et Aldo Neppi, « Modona, Guide des Antiquités étrusques : 4e édition revisée par l'auteur, traduite par Auda Prucher », L'antiquité classique, vol. Tome 30, no fasc. 1,‎ , p. 308 (lire en ligne)
  • (it) Mario-Attilio Levi, « L'Ercole romano », Dialogues d'histoire ancienne, vol. 22, no 1,‎ , pages 79-94 (DOI 10.3406/dha.1996.2265, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hist. nat. XXXV-157
  2. 1, 55, 1
  3. R. Bloch, « Le départ des Étrusques de Rome selon l'annalistique et la dédicace du temple de Jupiter Capitolin » in Revue de l'histoire des religions, 1961 [1]
  4. Michel Janon, « Recherches à Lambèse III : Essais sur le temple d'Esculape », Antiquités africaines, vol. 21,‎ , p. 35-102 (DOI 10.3406/antaf.1985.1109)
  5. Raymond Bloch, « Le départ des Étrusques de Rome et la dédicace du Temple de Jupiter capitolin », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 105, no 1,‎ , pages 62-71 (lire en ligne)
  6. (en) Myrto Garani, « Propertius' temple of Jupiter Feretrius and the spolia opima (4.10) : a poem not to be read? », L'antiquité classique, t. 76,‎ , pages 99-117 (DOI 10.3406/antiq.2007.2620, lire en ligne)
  7. Conservée et exposée au musée archéologique de la villa Giulia de Rome
  8. (en) Franz De Ruyt et Timothy Nolan Gantz, « Terracotta Figured Friezes from the Workshop of Vulca », L'antiquité classique, vol. Tome 44, no fasc. 2,‎ , pages 811-812 (lire en ligne)
  9. Franz De Ruyt et Aldo Neppi, « Modona, Guide des Antiquités étrusques : 4e édition revisée par l'auteur, traduite par Auda Prucher », L'antiquité classique, vol. Tome 30, no fasc. 1,‎ , p. 308 (lire en ligne)
  10. (it) Mario-Attilio Levi, « L'Ercole romano », Dialogues d'histoire ancienne, vol. 22, no 1,‎ , pages 79-94 (DOI 10.3406/dha.1996.2265, lire en ligne)