Vrac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Colza déchargé à la benne au port de Brest. Le chouleur reforme le tas en cours de manutention.

Le vrac (du néerlandais wrac : mal salé, mauvais) désigne des marchandises qui ne sont pas emballées ou arrimées.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le terme est particulièrement employé dans le domaine du transport, pour distinguer le transport des marchandises unitaires (sur palettes, en conteneurs, en boîtes...) des marchandises en vrac, comme le sable dans un camion-benne.

Dans le transport maritime, les vracs correspondent aux produits transportés directement dans la cale du navire ou dans les aménagements prévus à cet effet. On distingue dans ce cas les vracs des marchandises diverses.

Parmi les vracs, on distingue :

  • les vracs solides : ils correspondent à des matières telles que le charbon, les minerais ferreux et non ferreux, les engrais, le ciment, la bauxite, le sable, ou bien des produits alimentaires (céréales, sucre brut), l'aliment du bétail (tourteaux), des farines etc.
  • les vracs liquides : ils sont notamment composés par les hydrocarbures (pétrole et produits pétroliers), le GNL, les produits chimiques et alimentaires (vins, huiles, mélasse).

Les vracs sont transportés par des vraquiers, navires spécialisés pour chaque type de marchandise : minéraliers, charbonniers...) dans le cas des vracs solide et de navires citernes (comme les pétroliers, chimiquiers, méthaniers, pinardiers) pour le transport de vrac liquide.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Dictionnaire encyclopédique Larousse
  • Pratic Export, le fret maritime pratique, éditions SMECI

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Le Journal du Vrac, revue bimestrielle, traitant de l'actualité et des techniques de manutention des vracs solides. lien: http://www.lejournalduvrac.com