Virus de la tristeza des agrumes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Virus de la tristeza
des agrumes
Description de cette image, également commentée ci-après

Virus filamenteux de la tristeza des agrumes vus au microscope électronique.

Classification
Type Virus
Groupe Groupe IV
Famille Closteroviridae
Genre Closterovirus

Espèce

Citrus tristeza virus
— auteur incomplet —, date à préciser

Le virus de la tristeza des agrumes, ou CTV (acronyme de Citrus tristeza virus) est une espèce de phytovirus du genre Closterovirus qui affecte la plupart des espèces de plantes du genre Citrus. Cette maladie, qui entraîne le dépérissement des arbres, est le principal fléau de l'agrumiculture dans le monde.

Le nom de « tristeza », qui signifie « tristesse » en portugais et en espagnol, lui a été donné par les agriculteurs du Brésil et d'autres pays d'Amérique du Sud en référence aux ravages causés par cette maladie dans les années 1930. Le vecteur le plus efficace de la transmission de ce virus est un puceron, Toxoptera citricida, ou puceron brun des agrumes.

Structure et morphologie[modifier | modifier le code]

Le virus de la tristeza des agrumes est constitué de virions en forme de longs filaments flexueux hélicoïdaux de 2000 nm de longueur et 12 nm de largeur, avec deux protéines de capside enveloppant la première (CP) une extrémité et essentiel du corps (plus de 95 %) et la seconde (CPm) l'autre extrémité[1]. C'est le plus grand des phytovirus à ARN connus.

Transmission[modifier | modifier le code]

Plusieurs espèces de pucerons transmettent le CTV sur un mode semi-persistant. Il s'agit d'Aphis gossypii, Aphis spiraecola, Toxoptera citricida et Toxoptera aurantii[2]. Le vecteur le plus efficace est Toxoptera citricida, insecte présent seulement dans l'hémisphère sud mais qui tend à s'étendre vers le nord.

La transmission se fait également facilement par greffe lorsque le phloème des greffons est déjà contaminé par le virus et qu'il se trouve en contact avec le phloème de la plante greffée. Le virus peut aussi être transmis par inoculation mécanique. Il ne se transmet pas par les graines.

Hôtes[modifier | modifier le code]

La plupart des espèces et cultivars du genre Citrus sont sensibles à ce virus qui affecte également certaines espèces d'autres genres de la famille des Rutaceae, dont Aeglopsis, Afraegle, Fortunella et Pamburus[3]. La maladie de la tristeza atteint surtout les orangers élevés sur bigaradier comme porte-greffe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tatineni Satyanarayana, Siddarame Gowda, María A. Ayllón et William O. Dawson, « Closterovirus bipolar virion: Evidence for initiation of assembly by minor coat protein and its restriction to the genomic RNA 5 region », Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), vol. 101, no 3,‎ , p. 799-804 (DOI 10.1073/pnas.0307747100).
  2. (en) « Citrus tristeza closterovirus », Ecoport (consulté le 26 février 2013).
  3. « Virus de la tristeza - Genre Closterovirus », Direction régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt de Midi-Pyrénées (consulté le 26 février 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :