Vio Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vio Martin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ClarensVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Vio Martin, née le à Vich en Suisse et morte à Clarens le , est une écrivain, poète et journaliste vaudoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vio Martin, proche de Gustave Roud, suit les cours de l'école normale de Lausanne. Institutrice, elle vit vingt-trois années à Bussigny, avant de passer plus d'une vingtaine d'années à Lucens où une rue porte aujourd'hui son nom. Institutrice jusqu'en 1958, Vio Martin se consacre ensuite entièrement à l'écriture. Connue surtout pour ses nombreuses publications destinées à l'enfance (Ils étaient trois petits enfants, 1962) et comme parolière de chansons, elle est également l'auteur de textes consacrés au patrimoine culturel vaudois (La cathédrale de Lausanne, 1950; Vieilles églises de la Broye, 1977) et de plusieurs recueils de poèmes (Equinoxe d'automne, 1947; Les saisons parallèles, 1952; Grave et tendre voyage, 1969).

Son œuvre littéraire est avant tout poétique : elle publie plus d'une dizaine de recueils dont Equinoxe d'automne (1947), Terres noires (1959), Pour trouver un cœur pur (1972).

Journaliste à la Gazette de Lausanne et à l'hebdomadaire Coopération, cofondatrice de la revue Espaces, membre de la Commission des arts, elle reçoit plusieurs prix dont, en 1963, le Prix du livre vaudois.

Sources[modifier | modifier le code]