Mousse Boulanger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulanger (homonymie) et Hostettler.
Mousse Boulanger
Mousse Boulanger (1981) by Erling Mandelmann.jpg

Mousse Boulanger en 1981

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (91 ans)
Nom de naissance
Berthe HostettlerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Mousse Boulanger, née Berthe Sophie Neuenschwander (épouse de Pierre Hostettler dit Boulanger) le à Boncourt, est une journaliste, productrice à la radio, comédienne, écrivaine et poète suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle entreprend des études à l'école cantonale de Porrentruy avant de s'orienter vers le journalisme et la poésie. Après un séjour à Cambridge, Mousse Boulanger épouse Pierre Boulanger, avec lequel elle donne des récitals dans toute l'Europe. Elle étudie ensuite le théâtre à l’école sociale de musique, suivant les cours de Germaine Tournier et Jean Hort.

Productrice à la radio suisse romande, elle défend pendant de longues années la création littéraire romande. Ses interviews sont si nombreuses, qu'il est impossible de tous les mentionner : elle a interrogé les principaux écrivains et poètes contemporains de Suisse romande ainsi que de nombreux Français.

Depuis 1967, Mousse Boulanger publie de nombreux ouvrages, principalement des recueils de poésie, Tendre pays (1967), Ce qui reste du jour (1975), mais également des contes, des récits et nouvelles L'arbre aux oiseaux (1978), La petite Emma (1996), Noël de toujours (1998). Elle compte aussi à son actif plusieurs études et essais sur la littérature romande, Ecrire pour vivre (1987), Promenade avec Gustave Roud (1987), ainsi que des livres pour enfants. En 1988, elle publie avec le professeur fribourgeois Henri Corbat une anthologie et guide des littératures de Suisse romande. Elle est également l'auteur d'un disque, Berceuse pour une maman (1975).

Engagée dans la vie culturelle romande, Mousse Boulanger fait partie de la commission de la Bibliothèque nationale suisse. Auteur de l'édition de la correspondance de Vio Martin, présidente de la Société suisse des écrivains de 1978 à 1982, Mousse Boulanger reçoit le Prix vaudois des écrivains en 1997. Elle fait également partie de l'Association vaudoise des écrivains. En 2004, Mousse Boulanger écrit un roman La déchéance (L'Age d'Homme). Elle fournit aussi régulièrement des contributions rédactionnelles au journal L'Essor, dont elle fait partie du Comité de rédaction.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Aussi mince que l'oiseau : poèmes, Lausanne, 2007
  • L'Arbre aux oiseaux : contes pour grandes personnes, Lausanne, 1978
  • Ce qui reste de jour, poèmes, Bagnols-sur-Cèze, 1975
  • Cœur d'or, le petit lapin blanc, Lausanne, 1990
  • La Déchéance, roman, Lausanne, 2004
  • L'Écuelle des souvenirs, récit-poème, Lausanne, 2000
  • Et si la poésie n'existait pas ?, excursions en contrées poétiques, Grolley, 2002
  • Légende de la Gruyère : l'ours et la grue, Yens sur Morges, 2005
  • Noël de toujours, souvenirs, brèves, contes, Grolley, 1998
  • L'Oiselière : histoire d'ailes, Grolley, 1994
  • La Petite Emma, témoignages, Grolley, 1996
  • Poèmes à l'homme, Grolley, 1998
  • Du sang à l'aube, Lausanne, 2010
  • Si ce n'est le passant, Yverdon-les-Bains, 1991
  • Tendre pays, Jarnac, 1967
  • J'attends les algues sur la pierre, Genève, 2005
  • Le collier des solitudes, Genève, 2008

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]