Villa de madame Garnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Villa de madame Garnier
Lyon 9e - Rue de la Mignonne - Villa de Madame Garnier, cour (08).jpg
Villa vue coté jardin.
Présentation
Type
Destination initiale
habitation
Destination actuelle
habitation
Architecte
Construction
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lyon
voir sur la carte de Lyon
Red pog.svg

La Villa de madame Garnier est située au 5 rue de la Mignonne, quartier de Saint-Rambert-l'Île-Barbe à Lyon, dans le département du Rhône. Cette villa constitue une concrétisation d'un des éléments de la « Cité industrielle » imaginée par Tony Garnier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Acte d'achat du terrain par Tony Garnier, le 26 septembre 1913.

Tony Garnier avait déjà réalisé une première villa dans la même rue pour son propre usage. Celle-ci est la seconde[1], avant la dernière située dans la lignée. L'ensemble des trois villas est parfois qualifié de « villas à la Romaine »[2]. Elle est construite de 1912 à 1919 pour l'épouse de l'architecte, Catherine Garnier. Elle y vit avec André Tessier avec qui elle se marie après la mort de Tony Garnier[1]. L'édifice inclut un atelier utilisé par les deux occupants et notamment par madame Garnier qui était artiste-potière[1].

Protection[modifier | modifier le code]

Ce monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1]. et bénéficie du label « Patrimoine du XXe siècle » depuis le [3].

Description[modifier | modifier le code]

Ci-dessous quelques vues parmi les images disponibles sur Wikimédia Commons

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Guiheux (dir.) et Olivier Cinqualbre (dir.) (Publié à l'occasion de l'exposition « Tony Garnier (1869-1948) » présentée par le Centre de Création Industrielle du 7 mars au 21 mai 1990), Tony Garnier : L'œuvre complète, Paris, Centre Pompidou, coll. « Monographie », , 254 p. (ISBN 2-85850-527-6), p. 114-115.

Articles connexes[modifier | modifier le code]