Villa Ada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villa Ada
Image illustrative de l'article Villa Ada
Géographie
Pays Italie
Commune Rome
Quartier Parioli
Altitude 67 m
Superficie 1,8 km2
Localisation
Coordonnées 41° 55′ 55″ nord, 12° 30′ 05″ est

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Villa Ada

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Villa Ada

La Villa Ada est le plus grand parc public de Rome (avec la Villa Doria Pamphili) avec ses 180 hectares. Il est situé dans le quartier de Parioli, au nord de la ville, juste à l'extérieur du Mur d'Aurélien et non loin du parc de la Villa Borghèse.

Historique[modifier | modifier le code]

La zone est devenue propriété de la famille Pallavicini au 18ème siècle, qui l'a fait aménager en "jardin paysager", en créant des chemins et des petits bâtiments (Belvédère, Caffehaus, Temple de Flore...). Acquis par la Maison de Savoie en 1872, le roi Victor Emmanuel II apprécia beaucoup l'endroit, il acheta des terres pour l'agrandir et améliora certains bâtiments comme les écuries. Umberto Ier, moins attaché au lieu, vendit la villa à l'administrateur des biens de la famille royale, qui lui donna alors le nom de sa femme, Ada. En 1904, Victor Emmanuel III en fit de nouveau l'acquisition, et la maison est devenue la résidence royale (Villa Savoia) jusqu'en 1946 et la fin de la monarchie. La partie proche de la Via Salaria est devenue publique en 1957, la Villa Savoia et ses alentours abritent désormais l'Ambassade et le Consulat d'Egypte.

Edifices à l'intérieur du parc[modifier | modifier le code]

Le parc abrite plusieurs édifices historiques, le plus connu étant la Villa Reale, ou Villa Savoia (actuelle ambassade d'Egypte). D'autres édifices néoclassiques s'y trouvent, tels le Temple de Flore, la Villa Polissena, ou les Ecuries Royales. Des constructions de la fin du 19ème siècle comme le Chalet Suisse ou la tour Gothique y ajoutent du pittoresque.

Bunker de Mussolini[modifier | modifier le code]

Cette construction a été décidée par Mussolini et réalisée en 1941-42 afin de servir d'abri antiaérien pour la famille royale et pour lui-même. Après la guerre, la structure a été totalement abandonnée, devenant un refuge pour sans abris, vandalisée et taguée. Depuis avril 2016 le Bunker a été restauré et est visitable, grâce à une convention entre la Commune de Rome et l'Association Roma Sotterranea.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Ce parc est en partie sauvage. Il était prévu qu'il serve de réserve de chasse à la famille royale de Savoie, et a donc été peu aménagé. Il est boisé à 80%, et contient un grand lac artificiel. La faune y est variée: écureuils, hérissons, lapins, oiseaux... La flore se compose surtout de pins, mais aussi d'autres espèces locales comme les chênes, lauriers, oliviers... Des palmiers et quelques espèces tropicales ont été ajoutées dans un but ornemental.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Breve guida a Villa Ada, Rome, Euroma,
  • (it) Willy Pocino, Le curiosità di Roma, Rome, Newton & Compton, (ISBN 88-541-0010-2)

Sur les autres projets Wikimedia :

liens externes[modifier | modifier le code]