Victor Souvorov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Viktor Souvorov)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Souvorov (homonymie).
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
image illustrant le renseignement image illustrant une personnalité image illustrant soviétique
Cet article est une ébauche concernant le renseignement et une personnalité soviétique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Viktor Souvorov
Suworow Wiktor.jpg

Vladimir Bogdanovitch Rezoun en 2007.

Biographie
Naissance
Noms de naissance
Владимир Богданович Резун
Володимир Богданович РізунVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Віктор Суворов
Viktor Suvorov
Виктор СуворовVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Site web
Œuvre réputée
Aquarium (d), Le Brise Glace (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Victor Souvorov (en russe : Виктор Суворов), de son vrai nom Vladimir Bogdanovitch Rezoun (russe : Владимир Богданович Резун), né le à Barabach, un village du kraï du Primorie (Union soviétique), est un écrivain russe et soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il servit dans l'Armée soviétique et travailla comme officier dans le Service de renseignement militaire (GRU) soviétique. En 1978, il déserta et s'exila au Royaume-Uni, où il travailla comme analyste et agent du renseignement.

Il se fit connaitre du public, par ses livres d'analyse sur la Russie, l'Armée soviétique, le GRU et le Spetsnaz.

Le Brise Glace[modifier | modifier le code]

Victor Souvorov a écrit de nombreux livres sur le déclenchement de la guerre germano-soviétique en 1941 et les circonstances qui l'ont engendrée. Il est plus particulièrement connu en France pour son ouvrage intitulé Le Brise Glace publié en 1989 et qui sera suivi de nombreux autres. L'idée originale de Souvorov, c'est que Joseph Staline avait prévu à l'origine d'utiliser l'Allemagne nazie comme un « brise-glace » contre l'Occident. C'est la raison pour laquelle, selon Souvorov, Staline fournit un soutien matériel et politique à Adolf Hitler, tout en préparant en même temps son armée rouge pour une offensive contre l'Allemagne nazie et ensuite contre toute l'Europe occidentale. Souvorov avance que Hitler, apprenant les préparatifs offensifs des Soviétiques en 1940, aurait choisi de lancer une frappe préventive contre l'Union soviétique, offensive que nous connaissons aujourd'hui sous le nom d'opération Barbarossa. En fin de compte, Staline fut en mesure d'atteindre certains de ses objectifs en établissant des régimes communistes en Europe de l'Est et en Asie. Néanmoins, cette victoire, selon Souvorov, était insatisfaisante à ses yeux, en comparaison de son objectif de domination soviétique sur l'ensemble du continent européen.

S'il est avéré que Joukov et Semion Timochenko ont proposé à Staline en mai 1941 l'idée d'une attaque préventive contre l'Allemagne, cette idée buta contre l'opposition nette de ce dernier[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le Brise Glace, Orban, 1989

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaël-Georges Moullec, « La débacle de 1941. Une faillite du renseignement soviétique ? », Nouvelle Revue d'Histoire, n°84 de mai-juin 2016, p. 38-41

Liens externes[modifier | modifier le code]