Vicques (Jura)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vicques
Vicques (Jura)
Vue du village de Vicques depuis la chapelle du Vorbourg.
Blason de Vicques
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Jura Jura
District Delémont
Commune Val Terbi
NPA 2824
N° OFS 6727
Démographie
Population
permanente
1 795 hab. (31 décembre 2012)
Densité 141 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 00″ nord, 7° 24′ 40″ est
Altitude 455 m
Superficie 12,77 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton du Jura
Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
Vicques
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Vicques
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Vicques
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vicques (ancien nom allemand : Wix) est une localité et une ancienne commune suisse du canton du Jura.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue aérienne (1955)

Le village de Vicques se trouve à 6 km à vol d’oiseau à l’est-sud-est de Delémont, dans le Val Terbi à 455 mètres d'altitude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mentions anciennes du village :

Le toponyme Vicques est issu du gallo-roman vicu (Cf. noms en vic, vix ou vy) et qui signifie bourg ou village jusqu'au Moyen Âge. Ce terme est issu lui-même du latin vicus.

Homographie avec Vicques, commune du Calvados.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région de Vicques était habitée à l’époque romaine, comme l’attestent les traces d’un domaine agricole gallo-romain (villa rustica).

La première mention du village remonte à 866.

Le moulin de Vicques appartenait à l’Abbaye de Moutier-Grandval. Comme les douze autres francs villages de la vallée de Delémont, Vicques revint à l’Évêché de Bâle en 1271.

De 1793 à 1815, Vicques a fait partie de la France et du département du Mont-Terrible, puis de celui du Haut-Rhin. À la suite d'une décision du Congrès de Vienne en 1815, la commune a été attribuée au canton de Berne, comme toutes celles du District de Delémont.

Depuis le , Vicques fait partie du canton du Jura. Le , Vicques a fusionné avec Montsevelier et Vermes pour former la nouvelle commune de Val Terbi.

Économie[modifier | modifier le code]

L'ancienne commune a longtemps été principalement agricole. Elle abrite aujourd’hui des commerces, quelques ateliers de mécanique et de décolletage, une scierie et un moulin agricole.

De nombreux actifs sont des pendulaires qui travaillent à Delémont, Bâle, Bienne et même à Berne.

Transports[modifier | modifier le code]

Sciences[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Église construite de 1959-1961 sur les plans de l'architecte Pierre Dumas, basée sur des formes géométriques avant-gardistes pour l'époque, sanctuaire a base triangulaire, vitraux de Bernard Schorderet.
  • Villa romaine (murs de base)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alban Gester, Les fouilles de Vicques, Delémont, 1939

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :