Velefique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune d’Andalousie
Cet article est une ébauche concernant une commune d’Andalousie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Velefique
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Almería
Maire Rafael Garcia Sola
Démographie
Population 327 hab. (2007)
Densité 5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 11′ 00″ Nord, 2° 24′ 00″ Ouest
Altitude 930 m
Superficie 6 500 ha = 65 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Velefique

Géolocalisation sur la carte : Andalousie

Voir sur la carte administrative d'Andalousie
City locator 14.svg
Velefique

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Velefique

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Velefique

Velefique est une commune de la province d'Almería, Andalousie, en Espagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe à 20 kilomètres au nord de Tabernas, chef-lieu du canton et à 50 kilomètres de la capitale de la province, Alméria. Velefique se situe entre les montagnes et à la particularité d'abriter un paysage exceptionnel. La commune est divisée en quartiers qui se répartissent sur différents monts. L'altitude de Velefique va de 930 mètres dans l'agglomération à 1 820 mètres dans les terres non habitées appelées l'Alto de Velefique[1]. En 2009, le Tour d'Espagne est arrivé à l'Alto de Velefique à la 12e étape.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au VIIIe siècle, un groupe de Berbères très romanisés et de religion chrétienne, sous les ordres de la reine La Kahima, arriva dans cette contrée. La cohabitation des Mozarabes sur le territoire d'Al-Andalus (Andalousie musulmane) était bien souvent difficile, c'est pourquoi, après une invasion du roi Alphonse le Batailleur en 1125, nombre d'entre eux partirent avec lui pour repeupler la Vallée de l'Èbre. À la fin du Xe siècle un groupe de "jarichí­es", secte persécutée à Cordoue, se réfugia à Velefique. Pendant la période d'Al-Andalus, Velefique fut une terre de grands hommes, tels qu'Abu Ishaq, l'un des grands santons musulmans de l'époque. On pense également qu'Abul Barakat y naquit en 1264 ; il fut cadi (juge musulman) de Marbella, Estepona, Malaga et Almerí­a, avant de devenir grand cadi de Grenade. Le village fut conquis en 1483 par Isabelle la Catholique. Les Rois Catholiques cédèrent Velefique en 1490 à don Juan Téllez Girón, Comte d'Ureña, qui le vendit à don Alonso de Cárdenas, Comte de la Puebla del Maestre. Tout d'abord, la révolte mauresque de 1568 n'affecta pas cette contrée, mais un groupe de Maures venus de Las Alpujarras, alliés à ceux de Gérgal, incitèrent le village à se révolter. Une fois le conflit étouffé par Jean d'Autriche en 1570, 70 Maures de Velefique furent arrêtés et réduits en esclavage. Certains furent vendus dans des enchères publiques à Vera, Mojácar et Lorca. Les autres, 120 au total, furent emmenés à Cuenca et Albacete. Quelques années plus tard, le village fut repeuplé par 28 chrétiens de souche venant de l'extérieur du Royaume de Grenade. La population augmenta lentement au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. L'activité principale était toujours l'agriculture ainsi que les métiers à tisser la soie. Le cadastre du milieu du XVIIIe siècle (Catastro de Ensenada) indique que Velefique comptait alors 363 habitants. Cette croissance continua au cours du XIXe siècle, pour atteindre une population de 1174 habitants. Cependant, le XXe siècle sera marqué par une diminution progressive de la population, et ce jusqu'à aujourd'hui. Actuellement le village envisage d'entreprendre un ambitieux programme concernant le tourisme rural sur lequel il mise pour l'avenir[2].

En 2016, Kendji a fait une partie de son clip "Tu y Yo" dans la commune.

Notes et références[modifier | modifier le code]