Varanus macraei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Le Varan de Mac Rae, Varanus macraei, est une espèce de sauriens de la famille des Varanidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de l'île de Batanta dans les îles Raja Ampat en Indonésie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Varanus macraei est un jolie petit varan arboricole découvert en 2001[2]. Il ne vit que sur la petite île Indonésienne de Batanta. Sa longueur totale est représenter par les 2/3 de sa queue et qui comme les caméléons est préhensile c'est-à-dire utiliser pour garder une certaine stabilité lorsqu'il se déplace de branche en branche. Utilisé également comme d'un fouet lorsqu'il a à se défendre[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Duncan MacRae[1].

Taille[modifier | modifier le code]

Varanus macraei atteint une longueur maximale de 1,10 m.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Varanus macraei se nourrit de rongeurs, de petits oiseaux, de reptiles et d'insectes.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Varanus macraei femelle pond entre 3 à 6 œufs pour une incubation d'environ 5 mois.

Galerie[modifier | modifier le code]

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Böhme & Jacobs, 2001 : Varanus macraei sp. n., eine neue Waranart der V. prasinus-Gruppe aus West Irian, Indonesien. Herpetofauna, vol. 23, no 133, p. 5-10.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Böhme & Jacobs, 2001 : Varanus macraei sp. n., eine neue Waranart der V. prasinus-Gruppe aus West Irian, Indonesien. Herpetofauna, vol. 23, no 133, p. 5-10.
  3. a et b Muséum national d'histoire naturelle mnhn.fr/