Vallée de l'Aragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vallée de l'Aragon
Image illustrative de l’article Vallée de l'Aragon
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Aragon
Province Huesca
Communes Canfranc, Villanúa, Castiello de Jaca, Jaca
Coordonnées géographiques 42° 38′ nord, 0° 33′ ouest
Géolocalisation sur la carte : Province de Huesca
(Voir situation sur carte : Province de Huesca)
Vallée de l'Aragon
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallée de l'Aragon
Orientation aval sud
Longueur 30 km
Type
Écoulement Aragon
Voie d'accès principale N 330

La vallée de l'Aragon est une vallée des Pyrénées aragonaises de la comarque de la Jacetania, située dans la partie nord occidentale de la province de Huesca (Espagne), frontalière avec la vallée d'Aspe (France).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle se divise en trois zones géographiques historiques : au sud, le Campo de Jaca, la zone la plus large, qui est reliée au val Ancha ; dans la partie médiane de la vallée se situe Bardaruex (ou vallée d'Aruej) formée des communes de Villanúa et de Castiello de Jaca et enfin au nord, la vallée de Canfranc, plus étroite et encaissée.

La vallée tient son nom de l'Aragon qui la parcourt du nord au sud et qui naît quasiment à la frontière avec la France, dans les ibones de Truchas et d'Escalar à Astún. Elle inclut les communes de :

La vallée communique avec la France par trois passages : le col du Somport à 1 640 mètres d'altitude, le tunnel du Somport, qui mesure plus de 8 km et se situe à près de 1 200 mètres d'altitude, et la vieille voie ferroviaire de Pau à Canfranc, inaugurée le et fermée définitivement en 1970.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Voies d'accès[modifier | modifier le code]

Elle fait partie de la via Tolosane sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, dont le joyau est la cathédrale de Jaca, sans oublier les nombreuses églises et autres ermitages romans.

Économie[modifier | modifier le code]

Au plus haut de la vallée se situent les stations de ski de Candanchú et d'Astún, qui font du tourisme la principale et presque unique source de revenus de la zone. Elle culmine au pic Collarada à 2 886 mètres d'altitude à Villanúa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]