Vélite (Premier Empire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vélite.

Sur les autres projets Wikimedia :

Les vélites de la Garde impériale ont été créés par Napoléon durant le Premier Empire en vue de permettre à des volontaires de milieu aisé d'accéder rapidement au grade de sous-lieutenant. Il faut pour cela disposer de revenus annuels de 800 francs.

Origine[modifier | modifier le code]

C'est par un décret du 30 nivôse de l'an XII que furent créés deux corps de vélites ou chasseurs légers. L'un était rattaché aux grenadiers à pied et l'autre aux chasseurs à pied de la Garde.

Formation[modifier | modifier le code]

Les vélites furent tout d'abord formés à Saint-Germain-en-Laye puis à Ecouen et Fontainebleau. Les meilleurs devenaient sous-lieutenants dans les troupes d'infanterie.

Autres corps[modifier | modifier le code]

Il existe aussi un corps de vélite à cheval[1]. En effet, en l'an XIII, furent créés deux autres corps pour les grenadiers et chasseurs à cheval de la Garde. En 1806, chaque arme de la Garde eut ses vélites.

Le nom de vélite venait de Rome: les premiers vélites étant apparus au siège de Capoue, selon Tite-Live.

Armement[modifier | modifier le code]

Ces soldats disposent du fusil de la Garde « de deuxième fabrication » mais avec le canon raccourci de 8,10 cm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La glorieuse épopée de Napoléon, Des armes et des hommes de Patrick Facon, Renée Gimaud et François Pernot.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tulard, Jean (dir.), Dictionnaire Napoléon, Paris, Fayard, Volume 2 (I-Z), 1999, p. 924.