Urticaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille des Urticaceae (Urticacées, du latin urtica lui-même dérivé d'uro, « brûler », allusion aux poils urticants) comprend près de 2 625 espèces réparties en une soixantaine de genres[1], dont les emblématiques orties (Urtica).

Description[modifier | modifier le code]

Pilea microphylla

Les Urticaceae sont généralement des plantes herbacées (Urtica, Parietaria), parfois des arbustes (Pilea), des arbres (Cecropia) ou des lianes[2]. Elles ont des laticifères confinés dans l’écorce et sont recouvertes de poils, certains à cystolithes plus ou moins allongés, d'autres urticants. La disposition des feuilles simples, stipulées et dentées est généralement opposée et elliptique. Les petites fleurs unisexuées sont portées par des plantes monoïques ou dioïques. Elles sont contractées en un cyme bipare (glomérule) regroupée en inflorescence spiciforme, paniculiforme ou en capitule. Elles sont protégées par 4-5 sépales libres. Les filets des étamines sont recourbés dans le bouton et se redressent brutalement à l’anthèse. La pollinisation est anémophile. Le fruit est un akène, parfois une drupe, généralement inclus dans le périanthe accrescent[2].

C'est la famille des orties (genre Urtica), de la pariétaire officinale (genre Parietaria) et de la ramie (genre Boehmeria), cette dernière cultivée pour la production de fibres textiles et qui s'avère être aussi, en zone tropicale, un excellent fourrage[2].

La classification phylogénétique APG II (2003) situe cette famille dans les Rosales et y incorpore les genres de la famille des Cecropiaceae : Cecropia, Coussapoa, Myrianthus, Musanga, Poikilospermum, Pourouma.

Écologie[modifier | modifier le code]

C'est une famille cosmopolite dans laquelle les plantes vivent dans des régions tempérées à tropicales. Les espèces sont généralement nitrophiles et rudérales[3].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (17 janvier 2018)[4] :

Selon Angiosperm Phylogeny Website (17 janvier 2018)[5] :

Selon NCBI (31 mai 2010)[6] :

Selon DELTA Angio (17 janvier 2018)[7] :

Selon ITIS (17 janvier 2018)[8] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) M. J. M. Christenhusz & J. W. Byng, « The number of known plants species in the world and its annual increase », Phytotaxa. Magnolia Press., vol. 261, no 3,‎ , p. 201–217 (DOI 10.11646/phytotaxa.261.3.1).
  2. a, b et c Rodolphe-Edouard Spichiger, Vincent V. Savolainen, Murielle Figeat, Daniel Jeanmonod, Botanique systématique des plantes à fleurs, PPUR presses polytechniques, , p. 218.
  3. (en) D.E. Boufford, Urticaceae Jussieu, Nettle family, in Flora of North America North of Mexico, Oxford University Press, 1997, p. 400-413
  4. Catalogue of Life, consulté le 17 janvier 2018
  5. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 17 janvier 2018
  6. NCBI, consulté le 31 mai 2010
  7. DELTA Angio, consulté le 17 janvier 2018
  8. ITIS, consulté le 17 janvier 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :