Cystolithe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Détail des cystolithes dans une feuille de grande ortie.

Un cystolithe est une masse de cristaux inorganiques, généralement de carbonate de calcium, se formant dans des cellules spécialisées des feuilles de certaines espèces d’angiospermes.

On trouve des cystolithes dans les feuilles de certains Ficus (ex : Ficus carica, Ficus elastica), dans les poils foliaires du Houblon (Humulus lupulus)[1], mais aussi chez les Urticaceae[2].

Formation[modifier | modifier le code]

Ces cristaux se forment à partir d’une trame de cellulose qui sera imprégnée de carbonate de calcium, reliée à la paroi par un pédoncule qui sera imprégné de silice[1].

Fonction[modifier | modifier le code]

La rôle des cystolithes est mal connu. Ils pourraient avoir pour fonction de réguler le pH cytoplasmique (rôle de pH stat) afin de neutraliser l'excès d'ions hydroxyle libérés pendant la réduction des nitrates dans la feuille[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bernard Boullard, Dictionnaire : Plantes & champignons, ESTEM, , 875 p. (ISBN 9782909455990, lire en ligne), p. 240
  2. Walter S. Judd, Christopher S. Campbell, Elizabeth A. Kellogg, Peter Stevens, Botanique systématique : Une perspective phylogénétique, De Boeck Supérieur, , 488 p. (ISBN 9782744501234, lire en ligne), p. 304
  3. (en) J.A. Raven, « Regulation of pH and generation of osmolarity in vascular plants: a cost-benefit analysis in relation to efficiency of use of energy, nitrogen and water », New Phytologist, vol. 101, no 1,‎ , p. 25–77 (DOI 10.1111/j.1469-8137.1985.tb02816.x).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]