Sam l'insubmersible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Unsinkable Sam)
Aller à : navigation, rechercher

Sam l'insubmersible (traduction de son nom de baptême anglais : Unsinkable Sam), aussi connu sous le nom d'Oscar, est un chat de navire qui a commencé « sa carrière » dans la Marine de guerre allemande. Il est célèbre pour avoir successivement navigué sur trois navires de guerre du second conflit mondial — le premier de la Kriegsmarine, les deux autres de la Royal Navy — et avoir survécu à la fin de ces trois bateaux, tous envoyés par le fond à moins de six mois[1] d’intervalle dans l’année 1941.

Carrière de Sam dans la marine[modifier | modifier le code]

Le Bismarck[modifier | modifier le code]

Le cuirassé allemand Bismarck.

Ce chat noir et blanc appartient à un membre d'équipage inconnu du cuirassé Bismarck, fleuron de la Kriegsmarine. Il est à bord du navire le , lors du départ pour l'opération Rheinübung, la seule et unique mission du Bismarck. Ce dernier coule en effet le après une bataille navale. Seuls 115 membres d'équipage survivent sur 2 200. Quelques heures plus tard, Oscar est retrouvé flottant sur une planche et ramassé. C'est le seul survivant du Bismarck secouru par le HMS Cossack[2]. Ignorant son nom sur le Bismarck, l'équipage du HMS Cossack le nomme « Oscar ».

Le HMS Cossack[modifier | modifier le code]

Le destroyer britannique HMS Cossack.

Oscar reste ensuite à bord du destroyer de classe Tribal HMS Cossack pendant les mois suivants, alors que ce bateau effectue des missions d'escorte en Méditerranée et dans l'Atlantique nord. Le , le Cossack est en train d’escorter un convoi entre Gibraltar et le Royaume-Uni lorsqu’il est sévèrement endommagé par une torpille provenant du sous-marin allemand U-563[3]. L'explosion initiale arrache le tiers avant du navire, tuant 159 membres d'équipage, mais Oscar survit. L'équipage restant, Oscar y compris, est transféré sur le destroyer HMS Legion. Une tentative de remorquage du Cossack vers Gibraltar est entamée mais, les conditions météorologiques s'aggravant, elle se solde par un échec. Le , le HMS Cossack coule à l'ouest de Gibraltar. Oscar est déposé à Gibraltar[3] par le Legion.

Le HMS Ark Royal[modifier | modifier le code]

Le porte-avions britannique HMS Ark Royal.

Désormais rebaptisé Unsinkable Sam, le chat reprend du service sur un autre navire britannique : il s'agit cette fois du HMS Ark Royal, le porte-avions qui, fait du hasard, avait permis la destruction du Bismarck cinq mois plus tôt. Cependant, le alors qu'il rentre sur Malte, ce navire est également victime d’un sous-marin allemand, le U-81, qui le touche à l'aide d’une torpille. De même, des tentatives sont faites pour remorquer le HMS Ark Royal à Gibraltar, mais les trop importantes voies d'eau rendent la tâche vaine. Le porte-avions donne de la gîte et, à 30 milles de Gibraltar, se met à couler, suffisamment lentement toutefois pour permettre à tout l'équipage — sauf une personne — d'être sauvé. Sam est à nouveau retrouvé accroché à une planche flottante[4]. Les naufragés sont affamés mais plutôt en bon état[5]. Ils sont transférés sur le destroyer de classe L, le HMS Lightning[a].

Fin de service[modifier | modifier le code]

La perte du HMS Ark Royal marque la fin de la carrière maritime de Sam : il est d'abord transféré dans les bureaux du gouverneur de Gibraltar, puis renvoyé au Royaume-Uni. Il passe le reste de sa vie dans la Maison des marins de Belfast[6] et meurt quatorze ans plus tard, en 1955[7].

Question sur la présence réelle de Sam à bord du Bismarck et hommage[modifier | modifier le code]

Certains se demandent si l'histoire du chat Oscar/Sam à bord du Bismarck n'aurait pas été romancée parce qu'il y a deux photos de chats différents identifiés comme étant Oscar. En outre, le naufrage du Bismarck et le sauvetage d’un nombre limité de survivants se sont déroulés dans des conditions dramatiques : en effet, les navires britanniques reçurent l’ordre de ne pas stationner sur zone car la présence d’un U-Boot y était suspectée et on laissa ainsi de nombreux marins allemands se noyer dans l'Atlantique. Notamment, le récit détaillé du naufrage de Ludovic Kennedy (en) ne fait nullement mention du repêchage de Sam[8], suggérant ainsi qu'il ait pu s'agir d’une invention due à certains marins, faisant de ses états de service un récit « apocryphe ». Toutefois, un portrait au pastel, intitulé Oscar, Cat From the German Battleship Bismarck, par l'artiste Georgina Shaw Baker, montrant un chat noir et blanc assis sur une pièce de bois flottante, est en possession du musée national de la Marine à Londres, qui estime qu'il n'y a pas de raison de penser que l’artiste ait pu peindre un tel tableau s'il n'avait été réellement à bord[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le HMS Lightning va couler lui aussi mais deux ans plus tard, en 1943, sans que Sam soit à son bord.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Unsinkable Sam » (voir la liste des auteurs).

  1. Stall 2007, p. 57–58.
  2. Piekałkiewicz 1987, p. 142.
  3. a et b Piekałkiewicz 1987, p. 170.
  4. (en) Imperial War Museum, « The Animals’ War: Special Exhibitions Gallery » [PDF] (consulté le 17 avril 2013).
  5. Jameson 2004, p. 372.
  6. Lucaci 2015, p. 36–37.
  7. Piekałkiewicz 1987, p. 173.
  8. (en) Ludovic Kennedy, Pursuit: The Chase and Sinking of the Bismarck [« Poursuite : la traque et le naufrage du Bismarck »], Cassell & Co, (ISBN 0304355267, présentation en ligne).
  9. (en) Georgina Shaw Baker, « Item #PAJ2744: Oscar, Cat From the German Battleship Bismarck - Private Collections of the National Maritime Museum » [« Oscar, chat de navire sur le cuirassé Bismarck - collections privées du musée national de la Marine »] [Framed drawing in pastel, 785 x 610 mm], sur collections.rmg.co.uk, Londres, Royal Museums Greenwich (consulté le 4 décembre 2017) — Traduction partielle du commentaire du musée : « des doutes ont été émis sur la présence réelle d'Oscar à bord du Bismarck pour des raisons pratiques, notamment parce qu'aucun récit de marin secouru ne relate sa présence et qu'il existe deux photos [du chat] qui sont incompatibles, l'un avec un pelage tabby [tigré], l'autre avec un pelage noir et blanc […] néanmoins, même s'il n'y a pas de confirmation qu'Oscar ait été la mascotte officielle du Bismarck (il aurait aussi pu être introduit à bord de manière illicite par un membre d’équipage), il n'y a pas de raison de penser que l’artiste ait pu exécuter un tel portrait s'il n'avait été réellement à bord. »

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Stall 2007] (en) Sam Stall, 100 Cats Who Changed Civilization : History's Most Influential Felines, Quirk Books, , 175 p. (ISBN 1-59474-163-8, OCLC 773579753).
  • [Piekałkiewicz 1987] (en) Janusz Piekałkiewicz (trad. de l'allemand par Peter Spurgeon), Sea War, 1939-1945 [« Seekrieg 1939-1945 »], Historical Times, , 353 p. (ISBN 978-0-7137-1665-8, OCLC 13184959).
  • [Jameson 2004] (en) William Jameson, Ark Royal : The Life of an Aircraft Carrier at War 1939-41, Periscope Publishing, , 371 p. (ISBN 1-904381-27-8, OCLC 474158877).
  • [Lucaci 2015] Dorica Lucaci, 100 chats qui ont fait l'Histoire, Paris, Stéphane Chabenat, Les Éditions de l'Opportun, , 164 p. (ISBN 978-2-36075-364-2, OCLC 920030009).

Liens externes[modifier | modifier le code]