Ulva rigida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ulva rigida est une espèce d'algues vertes de la famille des Ulvaceae. Elle fait partie avec d'autres espèces du genre Ulva des algues surnommées « laitues de mer ».

Description[modifier | modifier le code]

Elle est constituée d’une lame très mince (moins d'un dixième de millimètre d'épaisseur) avec une base épaissie, plus ou moins contournée et cartilagineuse assez rigide. D'un diamètre de 5 à 30 cm, elle peut atteindre 1 mètre[1] dans les zones calmes (étangs littoraux) et eutrophisées. Ses bords crénelés la distinguent de l'Ulva lactuca. Verte foncé à vert clair et translucide, elle se fixe au substrat par un petit disque formé de nombreux rhizoïdes.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce se fixe sur substrat rocheux. Très fragile, elle se détache très facilement de son rocher. C'est pourquoi elle privilégie les endroits abrités comme les ports et l'abri des rochers, ou les endroits calmes comme les lagunes. On en trouve en masse dans l’étangs de Thau[2] ou la lagune de Venise[3], où elle se développe au détriment des autres espèces.

Vie[modifier | modifier le code]

En tant qu'être vivant chlorophyllien, elle fait la photosynthèse, utilisant du CO2, de l'eau et des minéraux essentiels.

Elle prolifère le plus souvent au printemps et en été, au moment où les précipitations provoquent un lessivage des sols et entraîne les nitrates (d’origine agricole) dans les cours d’eau qui les apportent sur les côtes. Elle trouve alors beaucoup d'éléments nutritifs comme le phosphore (phosphates) et l’azote (nitrates). On remarque toujours un moindre volume d’algues en période de sécheresse.

Son apport en dioxygène dans l'eau est utile à la vie sous-marine. Sa fragilité est compensée par une prolifération très rapide.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Liées en partie à l'augmentation des sels nutritifs dans certaines eaux côtières ou lagunaires, de grandes quantités d’algues sont disponibles. Elle peut être utilisée dans l'alimentation humaine sous forme de salade, ou dans l'alimentation animale[réf. nécessaire]. Elle pourrait aussi avoir une utilisation médicale, en raison de sa teneur en vitamines C et B1, et en substances antimicrobiennes[réf. nécessaire]. Cette algue pourrait aussi facilement être cultivée par aquaculture, pour la production de biomasse[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacqueline Cabioc'h, Jean-Yves Floc'h, Alain Le Toquin, Charles François Boudouresque, Alexandre Meinesz, Marc Verlaque, Guide des algues des mers d'Europe, Delachaux et Niestlé, , p. 189
  2. (en) De Casabianca M-L, Posada F, « Analysis of environmental parameters responsible for growth of Ulva rigida (Thau lagoon, France) », Bot. mar., 41, 1998, 157-165
  3. (en) Coffaro G., Bocci M., « Resources competition between Ulva rigida and Zostera marina: a quantitative approach applied to the Lagoon of Venice », Ecological Modelling, 102, 1997, 81-95

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :