Uèle Lamore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Uèle Lamore
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Musicians Institute (en)
Berklee College of MusicVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Site web

Uèle Lamore (née le à Paris[1]) est une cheffe d'orchestre, compositrice et arrangeuse française. En 2020, elle fait partie des 21 femmes cheffes d'orchestre en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Uèle Lamore est née d'un père peintre-sculpteur américain et d'une mère styliste centrafricaine[2]. Elle commence le violon à 5 ans puis fait de la guitare classique et de la guitare électrique[3]. Passionnée de dessin et de mangas, elle part à Los Angeles après son baccalauréat pour une formation de guitariste de session. Elle y rencontre des guitaristes accompagnateurs de Beyoncé, 2 Chainz, Cee Lo Green[4]...avant de partir pour Boston grâce à une bourse qui lui permet d'apprendre à diriger un orchestre au Berklee College of Music[5]. Elle obtient un diplôme de composition et de conduite d'orchestre. De retour en France, elle monte l'orchestre indépendant Orage [6] en 2017.

Elle habite dans le 18e arrondissement de Paris[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

La cheffe d'orchestre a établi un trait d'union entre les différents genres musicaux pour ainsi former un ensemble nouveau où résonnent les sons des cuivres, des bois, des cordes et de l'électronique[7]. Ses influences sont jazzy, expérimentales, fusion, new wave et soul. Lamore a partagé la scène et collaboré avec plusieurs grands noms comme Agar Agar, Grand Blanc, ou encore Etienne Daho[8].

Elle participe à une conférence TEDxNamur en 2020 :

« J'ai toujours su ce que je ne voulais pas faire.[9] »

Son premier album, Loom, est sorti en 2020.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aurore Merchin, « Uèle Lamore - Comment elle est en arrivée là ? », Stylist, no 179,‎
  2. « Uèle Lamore : rencontre avec une cheffe d’orchestre queer et avant-gardiste », sur Tetu, (consulté le 8 mars 2020)
  3. « Uèle Lamore, la femme qui mène tout le monde à la baguette », sur Marie Claire (consulté le 27 mai 2019)
  4. « Uèle Lamore : le parcours d'une cheffe d'orchestre », sur Canal +, (consulté le 8 mars 2020)
  5. « Uèle Lamore, pourquoi allez-vous entendre parler de cette cheffe d'orchestre et pop girl ? », sur Gazia, (consulté le 8 mars 2020)
  6. a et b « Uèle Lamore, cheffe d’orchestre de la scène indépendante », sur France Culture, (consulté le 8 mars 2020)
  7. « Cheffe d'orchestre, Uèle Lamore mêle les genres », sur FranceTVinfo, (consulté le 8 mars 2020)
  8. « Les invisibles de la culture : Uèle Lamore, l’arrangeuse de musique qui donne de la couleur aux notes », sur Télérama (consulté le 9 août 2020)
  9. « J'ai toujours su ce que je ne voulais pas faire »

Liens externes[modifier | modifier le code]