Tyrfing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le roi Svafrlami et l'épée Tyrfing.

Dans la mythologie nordique, Tyrfing, Tirving ou Tyrving (dont le nom est potentiellement lié aux Thervings) était une épée magique mentionnée dans le cycle de Tyrfing, qui contient un poème de l'Edda poétique nommé Hervararkviða ainsi que dans la Saga de Hervor et du roi Heidrekr.

Le roi Svafrlami était le petit-fils d'Odin et le roi de Garðaríki. Profitant que les nains Dvalinn et Durin avaient quitté leur rocher, il parvint à les enfermer et les força à forger une épée capable de couper la pierre et le fer comme s'il s'agissait de vêtements, qui ne manquerait jamais sa cible et qui ne rouillerait jamais.

Les nains forgèrent l'épée, mais la maudirent pour se venger afin que Svafrlami soit tué : Chaque fois qu'elle serait tirée hors de son fourreau, elle tuerait un homme et serait la cause de trois grands malheurs.

Svafrlami fut tué par Arngrim, un berserk, qui lui prit son épée à son tour. Après lui, elle fût portée par Angantyr et ses onze frères. Tous furent tués à Samsø par le champion suédois Hjalmar et son frère Orvar-Odd ; mais Hjalmar fut blessé mortellement par l'épée et eut à peine le temps de chanter sa chanson mortuaire avant de périr, et de demander à Orvar-Odd de ramener sa dépouille à Ingeborg, la fille d'Yngvi, à Uppsala.

Références[modifier | modifier le code]

Dans la série de Bjorn le morphir et de Bjorn aux enfers, elle est citée en tant qu'épée magique douée de vie. Elle confère une rage du combat incommensurable à son porteur et aurait été portée par un héros du nom de Snorri.

Dans le jeu Fire Emblem: Genealogy of the Holy War, le héros principal se nommant Sigurd, est l'héritier d'une épée nommée Tyrfing. Son fils, Seliph, récupèrera lui aussi l'épée légendaire des années après son père.

Dans le jeu vidéo Castlevania: Symphony of The Night, Alucard peut récupérer l'épée Tyrfing.

Dans le jeu video Fortissimo

Voir aussi[modifier | modifier le code]