Turok 3: Shadow of Oblivion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Turok 3
Shadow of Oblivion
Éditeur Acclaim
Développeur Acclaim

Date de sortie 2000
Genre Tir à la première personne
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Nintendo 64, Game Boy Color
Média Cartouche
Contrôle Manette

Évaluation ESRB : M ?

Turok 3: Shadow of Oblivion est un jeu vidéo de tir à la première personne sorti en 2000 sur Nintendo 64 et Game Boy Color. Le jeu a été développé et édité par Acclaim.

Le jeu fait partie de la série Turok.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Les versions Nintendo 64 et Game Boy Color sont différentes.

Sur Game Boy Color, Turok 3 est un jeu d'action / plate-forme édité par Acclaim mais produit par Bit Managers. C'est un jeu d'action / plate-forme. En plus des déplacements à pied, chaque niveau offre la possibilité de piloter des véhicules différents (hors bord, tank, jeep).

Sur Nintendo 64, le jeu est édité et développé par Acclaim. C'est un jeu de tir à la première personne comme les versions précédentes. Il se voulait être le chapitre final de la saga sur cette console. Au lieu de retrouver des dinosaures, le joueur doit combattre face à des êtres hideux et difformes. Il est composé de 20 niveaux et de 23 armes. Il dispose aussi d'un mode multijoueur.

Histoire du jeu sur Nintendo 64[modifier | modifier le code]

Turok, c'est-à-dire Tal Set, fait un cauchemar où il est tué lors d'un affrontement. Se réveillant en sursaut chez lui, il verra que son rêve est prémonitoire. Des soldats d'Oblivion, le nouvel ennemi du jeu, sont chez lui pour l'exécuter. Après un combat héroïque, il sacrifiera sa vie pour sauver celles de Danielle et Joseph, qui sont sa sœur et son frère. Dans leur fuite, Danielle et Joseph verront leur véhicule, un pick-up, percuté par un monstre qui sera éliminé in extremis par Adon. Adon leur apprendra qu'ils sont désormais les héritiers de Tal Set et devront reprendre le flambeau de gardien. Ainsi commence le jeu…

Lien externe[modifier | modifier le code]