Tsunehisa Takeda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prince Tsunehisa Takeda
竹田宮恒久王
Tsunehisa Takeda
SAI le Prince Tsunehisa Takeda

Naissance
Kyoto, Japon
Décès (à 37 ans)
Tokyo
Origine Drapeau du Japon Japon
Allégeance Drapeau du Japon Empire du Japon
Arme War flag of the Imperial Japanese Army.svg Armée impériale japonaise
Grade Major-général
Années de service 1903-1919
Conflits Guerre russo-japonaise


Le prince Tsunehisa Takeda (竹田宮恒久王, Takeda-no-miya Tsunehisa-ō?), né à Kyoto le – décédé à Tokyo le , est le fondateur de la branche collatérale Takeda-no-miya de la famille impériale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le prince Tsunehisa Takeda est le fils ainé du prince Kitashirakawa Yoshihisa et donc le frère du prince Naruhisa Kitashirakawa. En 1902, il sert à la Chambre des pairset le est diplômé de la 15e promotion de l'Académie de l'armée impériale japonaise.

En 1904, il est nommé major général dans la Marine impériale japonaise. Il participe à la guerre russo-japonaise de 1904-1905 dans la division de la Garde impériale et est décoré de l'Ordre du Milan d'or (5e classe) pour bravoure au combat.

À son retour au Japon après la guerre russo-japonaise, l'Empereur Meiji autorise le prince Tsunehisa à fonder une nouvelle Maison impériale en mars 1906, en grande partie en vue de fournir une famille avec un statut approprié à sa sixième fille, la princesse Masako, Princesse Tsune. Le prince épouse la princesse Masako le , laquelle lui donne un fils et une fille :

  1. Prince Tsuneyoshi Takeda (竹田宮恒徳王, Takeda-no-miya Tsuneyoshi ō?) (1909–1992)[1]
  2. Princesse Ayako Takeda (禮子女王, Ayako Joō?), (née en 1911), épouse le comte Sano Tsunemitsu.

Le prince Takeda est diplômé de la 22e promotion de l'école supérieure de guerre en 1910. En 1913 il reçoit le grand cordon de l'Ordre du Chrysanthème.

Le prince Tsunehisa Takeda meurt des conséquences de l'épidémie mondiale de grippe espagnole à Tokyo en 1919.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nihon Gaiji Kyōkai. (1943). The Japan Year book, p. 5.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • T Fujitani et Cox, Alvin D, Splendid Monarchy: Power and Pageantry in Modern Japan, University of California Press., (ISBN 0-520-21371-8)
  • Sugiyama Takie Lebra, Above the Clouds: Status Culture of the Modern Japanese Nobility', University of California Press, (ISBN 0-520-07602-8)
  • Nihon Gaiji Kyōkai. (1943). The Japan Year book. Tokyo: Foreign Affairs Association of Japan. OCLC 1782308

Source de la traduction[modifier | modifier le code]