Trouble de la vision

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un trouble de la vision désigne une déficience visuelle (d'un individu) qualifiée par un niveau d'incapacité visuelle plus ou moins importante causée par une maladie, un traumatisme, ou par des conditions congénitales, brutales ou progressives, qui requièrent une correction médicale, chirurgicale ou l'aide de verres correcteurs[1],[2],[3].

Types[modifier | modifier le code]

Il existe différents troubles de la vision :

  • maladies de dégénérescence de la rétine (comme l'amaurose congénitale de Leber ou la rétinite pigmentaire), qui conduisent progressivement à la cécité. Il s'agit de maladies génétiques ;
  • nystagmus : mouvement d'oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire ;
  • problèmes optiques : la myopie, l'hypermétropie et l'astigmatisme, que l'on peut corriger avec des lunettes ou des lentilles de contact ;
  • problèmes de vision de près (presbytie) que l’on peut corriger avec des lunettes ou des lentilles progressives ;
  • problèmes de vision des couleurs (dyschromatopsies), et en particulier le daltonisme, et l'achromatopsie (absence totale de vision des couleurs). Il s'agit de maladies génétiques de la rétine dues à l'absence ou au caractère non fonctionnel ou dysfonctionnel des pigments de certaines catégories de cônes; inversément, si ce sont les bâtonnets qui sont atteints, il y a héméralopie (absence de vision de nuit).
  • photophobie : forte sensibilité à la lumière, éblouissement ;
  • scotome central (au milieu de la rétine) : l'individu perçoit très bien son environnement mais ne peut voir ce qui lui est central. Cette vision latérale lui rend difficile la lecture de toute signalétique ;
  • vision tubulaire (en « canon de fusil ») : L'individu ne voit qu'une partie centrale de son environnement. Son champ de vision est étroit. La plupart du temps, ce trouble s'accompagne d'une mauvaise vision nocturne et d'une forte sensibilité à l'éblouissement.
  • vision floue : L'individu distingue les masses qui sont les plus contrastées ;

Parmi les autres pathologies : le strabisme, la cataracte et le glaucome. Un contrôle médical chez l’ophtalmologiste permet le dépistage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Arditi, A., & Rosenthal, B. (1998). "((Developing an objective definition of visual impairment.((" In Vision '96: Proceedings of the International Low Vision Conference (pp. 331-334). Madrid, Spain: ONCE.
  2. (en) Medicare Vision Rehabilitation Services Act of 2003 HR 1902 IH
  3. (en) larrybelote.com

Articles connexes[modifier | modifier le code]