Tour de Broadway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Broadway (homonymie).
image illustrant l’Angleterre
Cet article est une ébauche concernant l’Angleterre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Broadway Tower
Broadway tower edit.jpg

Vue sur la tour de Broadway

Présentation
Type
Tour de jardin (en), fabrique de jardin, château fortVoir et modifier les données sur Wikidata
Style
Saxon
Architecte
James Wyatt
Construction
1798
Hauteur
17
Destination initiale
Propriétaire
George Coventry
Géographie
Pays
Région
Comté
Commune
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Worcestershire

(Voir situation sur carte : Worcestershire)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Point carte.svg

La tour de Broadway (Broadway Tower), également connue sous le nom de Highest Little Castle in the Cotswolds (le plus haut petit château dans les Cotswolds), est une fabrique de jardin qui a été imaginée par Capability Brown, un paysagiste anglais du XVIIIe siècle.

La tour a été construite par l’architecte James Wyatt en 1798. Cette « tour Saxonne », de style gothique est caractérisée par une architecture assez particulière, composée de gargouilles, balcons, tourelles et remparts[1].

C’est le 6è Earl de Coventry, George William qui, selon la rumeur, a demandé la construction de Broadway Tower, afin que sa femme, la Comtesse de Coventry, puisse savoir s’il était possible d’apercevoir l’édifice depuis son domaine de Croome Court, dans le Worcestershire, à une distance de 35km[2].

La Broadway Tower est située sur la Broadway Hill (colline Broadway), à 312 mètres au-dessus du niveau de la mer. C’est le deuxième point le plus haut des Cotswolds, après Cleeve Hill. La tour elle-même fait 20 mètres de haut. Cette position lui permet d’offrir une très belle vue des environs, l’une des meilleures d’Angleterre. En effet, au sommet de la tour et par temps clair, il est possible d’apercevoir jusqu’à 62 miles, soit une centaine de kilomètres. Cela signifie que l’on peut voir jusqu’à 16 « counties » (comtés d'Angleterre) lorsque l’on est au sommet, allant des montagnes galloises d’un côté au Buckinghamshire de l’autre. Ces comtés sont : West Midlands, Staffordshire, Warwiskshire, Leicestershire, Northamptonshire, Buckinghamshire, Wiltshire, Gloucestershire, Oxfordshire, Bath & North-East Somerset, Gwent (Pays de Galles), Herefordsire, Worcestershire, Dyfed (Pays de Galles) and Shrophire[3].

L’emplacement de la tour n’a pas été choisi au hasard : en effet, la colline où se situe la tour a une vue directe sur une route de commerce pré-médiévale ainsi que sur une « beacon hill » (une colline), ce qui était plutôt utile en cas de danger, d’attaques, etc.

Au cours de l’histoire, la tour de Broadway a eu plusieurs vies. Elle a hébergé la presse à imprimer de Sir Thomas Phillips, certainement l’un des plus grands collectionneurs de manuscrits et de livres de l’Histoire. Des artistes (peintres, écrivains comme William Morris et Edward Burne-Jones) se sont également appropriés les lieux. C’est d’ailleurs parce qu’il était inspiré par Broadway Tower que William Morris a fondé, en 1877, la « Protection of the Ancient Buildings Society » (la Société de Protection des Anciens Bâtiments)[4].

Au cours du XXe siècle, et en particulier pendant la Première et la Seconde Guerres Mondiales, Broadway Tower était utilisée, grâce à sa situation géographique, par le Royal Observer Corps afin de suivre les mouvements des avions ennemis survolant l’Angleterre.

Durant la Guerre Froide, le Royal Observer Corps a construit un bunker nucléaire sur le domaine, enterré à environ 5 mètres de profondeur.  Ce bunker était utilisé afin d’étudier et de signaler les effets des attaques nucléaires et les retombées radioactives. En 1991, suite au départ du Royal Observer Corps, le bunker est fermé. Il s’agit aujourd’hui, après restauration, d’un des bunkers à être complètement équipé d’Angleterre[5].

Aujourd’hui, les trois étages de la tour de Broadway abritent des expositions en lien avec son histoire ou les environs. Dans le parc, il est également possible d’observer un troupeau de cerfs et de biches qui évolue en liberté.

Vue de la façade d'entrée

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « History - Broadway Tower », sur broadwaytower.co.uk (consulté le 3 février 2017)
  2. « Broadway Tower », sur www.cotswolds.info (consulté le 3 février 2017)
  3. (en) « 16 counties viewed from the top of our tower - surely a record? - Broadway Tower », sur broadwaytower.co.uk (consulté le 3 février 2017)
  4. (en) « History of Broadway Tower in the Cotswolds | Visit Broadway », sur www.visit-broadway.co.uk (consulté le 3 février 2017)
  5. (en) « Broadway Tower Highest Little Castle in Cotswolds Worcestershire Views Deer William Morris & more », sur Broadway Cotswolds - Enjoy Eat Shop Stay - A Beautiful Village in All Seasons (consulté le 3 février 2017)