Tour UAP (Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour UAP
Tour UAP et "Crayon".jpg

Tour UAP en déconstruction en janvier 2012 (à droite) - La tour au centre est la Tour Part-Dieu

Histoire
Construction
1972
Statut
Détruite en 2012
Usage
Bureaux
Architecture
Étages
25
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Lyon
voir sur la carte de Lyon
Red pog.svg

La tour UAP était une tour de bureaux du quartier de la Part-Dieu à Lyon. Haute de 74 mètres, elle était située au pied des Halles de Lyon, au croisement du Cours Lafayette et de la rue Garibaldi. Elle tire son nom de l'Union des assurances de Paris. La tour construite en 1972 a été détruite en 2012 pour être remplacée par la Tour Incity.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tour UAP est construite en 1972. Haute de 74 mètres, elle est alors l'un des plus hauts immeubles de Lyon[1].

En 2006, la tour est achetée par le promoteur Sogelym-Steiner[1].

Déconstruction[modifier | modifier le code]

La tour inoccupée depuis 1994, est remplacée par la Tour Incity.

Le permis de démolir est accordé le 31 août 2009[1].

La démolition par le désamiantage de la tour est achevé en avril 2010, et la déconstruction de l'intérieur. En novembre 2010, le socle entourant les fondations de la tour est retiré[2].

Le chantier de déconstruction est ensuite interrompu pendant un an, puis repris à partir d'août 2011[3].

Les étages extérieurs du parking de la tour sont démolis au troisième trimestre 2011.

En décembre 2011, une grue est installée pour monter une structure de démolition appelée « coiffe ». Cette coiffe mobile, qui descend au fur et à mesure, de la déconstruction « grignote » la tour au rythme d'un étage par semaine[2]. Cette technique, qui n'avait jamais été employée pour une tour, doit permettre de réduire les nuisances des travaux pour le voisinage[4]. Le béton est broyé par deux déchiqueteuses de dix tonnes chacune, pour évacuer 280 000 tonnes de matériaux[5]. La coiffe est démontée en avril 2012.

Les cinq étages restants sont détruits au moyen de pelleteuses de démolition.

En mai 2012, les 25 étages de la tour sont intégralement détruits.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « La tour UAP disparaît peu à peu du paysage », 20 minutes, 14 septembre 2009.
  2. a et b « La destruction de la tour UAP s'accélère, la nouvelle tour Incity se précise », Lyon Capitale, 6 décembre 2011.
  3. « Légère reprise des travaux pour Incity à la mi-août », Le Progrès, 10 août 2011.
  4. « Lyon: la Tour UAP déconstruite en douceur », Metro France, 12 février 2012
  5. « La déconstruction de la tour UAP constitue une première mondiale », Le Progrès, 29 avril 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]