Totonaque de Papantla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Totonaque de Papantla
Pays Mexique
Région Veracruz
Nombre de locuteurs 80 000 (en 1982)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 top
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF top

Le totonaque de Papantla est une langue totonaque parlée dans l'État de Veracruz, au Mexique.

Classification[modifier | modifier le code]

Le parler de Papantla appartient à la famille de langues amérindiennes des langues totonaques.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Qualité des voyelles[modifier | modifier le code]

Le totonaque de Papantla ne compte que trois voyelles de base, mais celles-ci peuvent être longues. Les voyelles, courtes comme longues, peuvent être laryngalisées, ce qui donne quatre voyelles: a [a] aː [], a' [a̰] et aa' [a̰ː][2].

Morphologie[modifier | modifier le code]

Classificateurs du verbe[modifier | modifier le code]

Le totonaque de Papantla peut préciser l'action avec un classificateur affixé qui se rapporte à la forme de l'objet. Ainsi pour le verbe swit-, envelopper[3]:

  • tamaqswitníit
  • ta-maq-swit-níit
  • Ingressif-corps-envelopper-perfectif
  • (un objet rond) a été enveloppé

et

  • tachaa'switníit
  • ta-chaa'-swit-níit
  • ingressif-jambe-envelopper-perfectif
  • (un objet long) a été enveloppé

Ces classificateurs correspondent à des noms de parties du corps. Ils sont nominalisés par l'adjonction d'un suffixe -n, après voyelle, ou -ni, après consonne. Ainsi on a chaa'n, jambe et makni, corps, peau. Ils peuvent être combinés pour créer des mots. Ainsi kilhtíin, patio, vient de kilh-, bord des lèvres et de tii-, colonne vertébrale, ligne droite ; lakakilhtíin, partie avant du patio, comprend en plus le classificateur laka-, dos[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Levy, 1999, p. 127.
  3. Levy, 1999, pp. 130-131.
  4. Levy, 1999, pp. 136-137.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]