Toro (Ouganda)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toro.
Royaume du Toro
Image illustrative de l'article Toro (Ouganda)
Frontière du Toro depuis 1993
Frontière du Toro depuis 1993
Administration
Pays Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Type District et Royaume
Capitale royale Fort Portal
Roi Oyo Nyimba Kabamba Iguru Rukidi IV (en)
Démographie
Langue(s) Anglais

Le Toro est une région d'Ouganda et un ancien royaume d'Afrique de l'Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce royaume acquiert son indépendance du Bunyoro en 1830 avant d'être temporairement rattaché à son puissant voisin entre 1876 et 1891.

Le 9 octobre 1962, à l'indépendance de l'Ouganda, la solution retenue, exprimée dans la première Constitution, est de type fédéral : l'ouganda est la fédération des quatre anciens royaumes du Toro, du Buganda, du Bunyoro et du Busoga, mais seul le Buganda conserve son parlement[1].

À l'instar des trois autres royaumes, la monarchie du Toro est toutefois abolie en 1967 par le gouvernement ougandais. Ces monarchies sont restaurée en 1993, sous la présidence de Yoweri Museveni, mais en tant qu’« institutions culturelles » et avec des pouvoirs limités[2].

Frontières du Toro avant 1967

Souverains[modifier | modifier le code]

Les rois ou Abakama du Toro connus au XIXe siècle sont les suivants[3] :

  1. Olimi I du Toro : 1822 - 1865
  2. Ruhaga du Toro : 1865 - 1866
  3. Nyaika du Toroou Nyaika Kyebambe I : 1866 - 1871 et 1871–1872
  4. Rukidi I du Toro : 1871 - 1871
  5. Olimi II du Toro : 1872 - 1875
  6. Rukidi II du Toro : 1875 - 1875
  7. Rububi Kyebambe II du Toro : 1875 et 1877–1879
  8. Kakende du Toro ou Kakende Nyamuyonjo : 1875 - 1876 et 1879–1880
  9. Katera du Toro : 1876 - 1877 suivi d'un interrègne, où le Toro est inclus dans le Bunyoro:1880 - 1891
  10. Kyebambe III du Toro : 1891 - 1928
  11. Rukidi III du Toro : 1928 - 1965
  12. Olimi III du Toro : 1965 - 1995. Ce règne est interrompu par un interrègne de 1967 à 1993
  13. Rukidi IV du Toro : à partir de 1995

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le sort des anciens territoires britanniques et belges d'Afrique centrale et orientale », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Gaël Grilhot, « Pourquoi le roi du Rwenzururu a été arrêté en Ouganda », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Genealogy of the Abakama (Kings) of Toro », sur royalark.net

Articles connexes[modifier | modifier le code]