Tilia mongolica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur les redirections « Tilleul » redirige ici. Pour les autres significations, voir Tilleul (homonymie).

Tilia mongolica Maxim., le Tilleul de Mongolie, aussi appelé Citronnier de Mongolie, a été découvert par le Père David en 1864 et introduit en occident en 1880[1]. L'arbre vient de Mongolie, de l'est de la Russie et du nord de la Chine. Il pousse entre 1 200 et 2 200  m d'altitude[2].

Description[modifier | modifier le code]

Tilleul de Mongolie à Exbury, (Royaume-Uni).

Le « Citronnier de Mongolie » est un petit arbre de croissance lente à feuilles caduques, de forme arrondie et compacte, atteignant moins de 10 m de hauteur. Ses feuilles font de 4 à 7.5 cm de long, elles sont dentelées et présentent de 3 à 5 lobes. Superficiellement, elles ressemblent aux feuilles d'érable ou de lierre.

La forme et la couleur des feuilles a valu également le nom de tilleul à feuilles de vigne à cet arbre aux bractées très courtes et aux fleurs nombreuses qui s'épanouissent en juillet[3].

Au débourrage, elles sont de couleur bronze, passant au vert brillant en été puis au jaune éclatant à l'automne (ce qui a valu à l'arbre son nom de « citronnier »)[4]. Les fleurs d'un blanc verdâtre apparaissent entre juin et juillet[1].

La feuille est de taille modeste.

Arbres notables[modifier | modifier le code]

Un spécimen a été planté en 1983 dans les jardins d'Exbury dans le Hampshire, au Royaume-Uni.

En France, un spécimen se trouve sur l'Île aux cygnes et aussi au Jardin des Plantes à Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b More, D. and White. J. (2003). Trees of Britain and Northern Europe, p. 691. Cassell's, London. (ISBN 0-304-36192-5)
  2. Tang, Y., Gilbert, M. G., & Dorr, L. J. Tiliaceae, in Wu, Z. & Raven, P. (eds) (2007). Flora of China, Vol. 12. Science Press, Beijing, and Missouri Botanical Garden Press, St. Louis, USA. [1]
  3. Magali Martija-Ochoa, Guide complet de la culture du Tilleul, éditions De Vecci S. A., Paris, p. 43, 1999 (ISBN 2-7328-1452-0)
  4. Hillier & Sons (1977). Hillier's Manual of Trees & Shrubs. 4th edition. David & Charles, Newton Abbot, UK.