Thomas Hart Benton (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Hart Benton, Hart et Benton.
Thomas Hart Benton
Tom benton.jpg

Thomas Hart Benton en avril 1935

Naissance
Décès
Autres noms
Tom Benton
Nationalité
Activité
Formation
Élève
Lieu de travail
Mouvement
Influencé par
Œuvres réputées
  • America Today (1930-31)
  • Indiana Murals (1933)
  • Social History of Missouri (1936)
  • Persephone (1938-39)
Compléments

Thomas Hart Benton, ou Tom Benton ( à Neosho dans le Missouri et mort le à Kansas City dans le Missouri, est un peintre américain connu pour son style fluide et ses toiles représentant des scènes de la vie quotidienne du Midwest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Benton est né à Neosho d'un père avocat et représentant au Congrès américain. Dans sa jeunesse, il travailla comme dessinateur pour le journal de Joplin, le Joplin American. En 1907, il entre à l'Institut d'art de Chicago puis part pour Paris en 1909 afin de parfaire sa formation artistique à l'Académie Julian. À Paris, Benton rencontre d'autres artistes nord-américains tels que Diego Rivera et Stanton Macdonald-Wright. Il revient à New York en 1913 et continue à peindre. Il partage un temps un atelier, à Manhattan, avec Ralph Barton.

Pendant la première guerre mondiale il sert dans l'US Navy, c'est selon lui "le travail le plus important qu'il lui ait été donné de faire de sa vie pour lui-même et en temps qu'artiste". Ces travaux liés à la peinture influenceront par la suite son style réaliste.

En 1935, il part enseigner au Kansas City Art Institute à Kansas City. Là, il peint des scènes rurales et agricoles. Le monde de l'art a souvent perçu son style folklorique, rural et réaliste comme une réponse réactionnaire au modernisme dont il s'est déclaré l'ennemi dans les années 1920.

Il fut aussi l'un des enseignants du célèbre peintre Jackson Pollock au sein de la Art Students League de New York dans les années 1930.

Polémiques[modifier | modifier le code]

Thomas Hart Benton créa plusieurs polémiques à travers son art et ses prises de position.

En peignant des membres du Ku Klux Klan à la suite de la commande de l'État de l'Indiana en 1933 il crée une polémique auprès de ses commanditaires pour avoir été trop honnête dans sa description. Benton, dans son style très réaliste souhaitait souligner que dans les années 1920 le Klan était très populaire en Indiana et qu'environ 40 % des blancs natifs de la région auraient financé l'organisation d'extrême-droite.

A plusieurs reprises ses peintures « réalistes » ont entrainé la critique d'observateurs qui lui reprochaient des affabulations. Critiques auxquelles Benton a du répondre par l'exposé de ses méticuleux travaux de recherche.

En 1938 son œuvre intitulée Persephone représentant une femme nue et allongée observée par un fermier voyeur est une des raisons pour laquelle Benton perd son emploi à Kansas City. Persephone lui vaudra cependant une grande notoriété à New York où son œuvre est exposée au Diamond Horseshoe la fameuse boite de nuit du Paramount hotel.

Plus tard il provoqua des controverses en tenant des propos homophobes notamment à propos du monde de l'art et pour sa relation étroite avec Harry Truman. Mais Benton a aussi utilisé son art pour montrer les maux provoqués par le fascisme et le racisme dans les années précédents la Seconde Guerre Mondiale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :