Thomas Douglas (5e comte de Selkirk)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Douglas.
Thomas Douglas
Thomas Douglas 5th Earl of Selkirk.jpg

Thomas Douglas, 5e comte de Selkirk

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
PauVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Père
Sœur
Helena Hall (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

Thomas Douglas (, à St. Mary's Isle, Écosse à Pau, France), 5e Comte de Selkirk, est un philanthrope écossais qui a aidé l'implantation d'immigrants européens au Canada, notamment des personnes originaires des Highlands en Écosse. Actionnaire de la Compagnie de la baie d'Hudson, il fonda la colonie de la rivière Rouge, aussi appelée colonie d'Assiniboia, (dans l'actuel province de Manitoba) pour y installer des fermiers écossais déplacés de leurs terres[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Saint Mary's Isle, Kirkcudbrightshire, Écosse, le septième fils de Dunbar Douglas, 4e comte de Selkirk, et son épouse Helen Hamilton (1738-1802), petite-fille de Thomas Hamilton, 6e comte de Haddington. Son frère était Basil William Douglas, lord DREM.

Sa première éducation eu lieu à Palgrave Academy, Suffolk.[2] Comme il n'avait pas prévu d'hériter de la propriété familiale, il est allé à l'Université d'Édimbourg à étudier afin de devenir avocat. Tandis que là, il a remarqué que les pauvres Écossais crofters qui étaient des Highlanders. Voir leur sort, il a étudié des façons il pourrait les aider à trouver de nouveaux terrains dans les anciennes colonies britanniques. En 1794, à la mort de son frère Basil, Thomas est devenu Lord DREM. Après la mort de son père en 1799, Douglas, le dernier fils survivant (deux frères sont décédés dans l'enfance, deux meurt de la tuberculose, et deux d'entre eux moururent de la fièvre jaune), est devenu le 5e comte de Selkirk.

En 1798 il a été élu Fellow de la Royal Society of Edinburgh son proposants étant Dugald Stewart, Andrew Coventry et John Playfair. Il a été élu Fellow de la la Société royale de Londres en 1808[3].

il a établi la colonie de la rivière Rouge en 1811 et a coûté des dizaines de familles de la région des Highlands d'Écosse pour transformer les terres à la rivière Rouge dans une colonie agricole.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article sur Thomas Douglas sur l'Encyclopédie canadienne
  2. Citez livre |dernière=Douglas |first=Thomas |rédacteur dernière=Bumsted |rédacteur première=J. M. |title=l'recueillies écrits de Lord Selkirk; 1799-1809 Volume I dans les écrits et les papiers de Thomas Douglas, cinquième comte de Selkirk |publisher=Manitoba Record Society |location=Winnipeg |DATE=1984 |ISBN 0-96921011-6 |url de==Http://www.mhs.mb.ca/docs/books/mrs07.pdf |format=PDF |pages=7
  3. Citez livre|title=BIOGRAPHICAL INDEX DES ANCIENS BOURSIERS DE LA ROYAL SOCIETY OF Edinburgh 1783 - 2002|date=Juillet 2006|publisher=La Royal Society of Edinburgh, ISBN 0 902 198 84 X, url=https://www.royalsoced.org.uk/cms/files/fellows/biographical_index/fells_indexp1.pdf