Thomas Couraye du Parc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thomas Couraye du Parc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
GranvilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Thomas Couraye du Parc, né à Granville le [1] et mort le [2] à Granville , est un capitaine corsaire et armateur granvillais ayant participé à la guerre de succession d'Espagne[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du capitaine corsaire Jacques Couraye du Parc et de Marie Le Breton, mariés à Granville le 30 janvier 1670.

Le 26 février 1702, il est reçu maître et pilote à l'amirauté de Granville et prend ensuite le commandement du quatre-vingts tonneaux le Prince-des-Anges pour destination la côte de Chapeau-Rouge en Terre-Neuve.[réf. nécessaire] Sur son lieu de pêche, en septembre 1702, le navire est pris par les Anglais, mais le capitaine Thomas Couraye du Parc échappe à la rafle et est recueilli par son beau-frère, Nicolas Louvel, capitaine de l'Éspérance.[réf. nécessaire]

Le 13 mars 1704, il obtient une commission en guerre et marchandises pour mener le Saint-Thomas (cent vingts tonneaux, douze canons et quarante-deux hommes) dont il est capitaine et en partie propriétaire à Plaisance, dans le cadre de la guerre de succession d'Espagne.[réf. nécessaire]

Thomas Couraye du Parc est officier, de 1706 à 1709, sur le deux cent quarante tonneaux le Saint-Jean Baptiste de Saint-Malo, envoyé "dans les mers du Sud sur la côte de Caraque,nom donné par les français à la côte l'Amérique du Sud proche de Caracassous le commandement de Desvaux du Morier.[réf. nécessaire]

En 1719, il est capitaine du Thomas (ou Saint-Thomas) qu'il mène à l'Isle Royale.[réf. nécessaire]

Il est aussi compté, à partir de 1722 et jusqu'à sa mort en 1740, parmi les négociants les plus importants de Granville .

Il épouse en premières noces à Granville le 1er décembre 1699 Jeanne Louvel [4]et n'aura pas d'enfants de ce premier mariage. Il épouse en secondes noces à Granville le 11 février 1714 Françoise Le Virais.[5] De ce mariage, Thomas Couraye du Parc aura, entre autres un fils : Léonor-François Couraye du Parc (1719-1754), sieur du Parc qui armera plusieurs corsaires pendant la guerre de Succession d'Autriche.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Acte naissance AD50(p. 43/246)
  2. Acte décès AD50(p. 19/63) dit agé de 72 ans
  3. Gilbert Buti et Philippe Hrodej, Dictionnaire des corsaires et des pirates, CNRS Éditions, 990 p. (ISBN 978-2-271-06808-8, lire en ligne), « Couraye du Parc Léonor »
  4. Acte mariage 1 AD50 (p. 108/115)
  5. Acte mariage 2 AD50 [p. 16/61)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Cahierre (ingénieur d'études honoraire en sciences humaines au CNRS, Centre national de la recherche scientifique), Monique Le Pelley Fonteny (collaboratrice) et Gilles Désiré dit Gosset (directeur de publication), Dictionnaire des capitaines corsaires granvillais, Saint-Lô, Archives départementales de la Manche, coll. « Sources inédites sur l'histoire du département de la Manche » (no 2), , 471 p. (ISBN 2860500308 et 9782860500302, notice BnF no FRBNF42106478, présentation en ligne), p. 117-118

Article connexe[modifier | modifier le code]