Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders
Création
Dissolution Toujours actif
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Forces armées canadiennes
Branche Armée canadienne
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie légère
Fait partie de 33e Groupe-brigade du Canada
Garnison Cornwall (Drapeau de l'Ontario Ontario)
Surnom The Glens
Devise Dileas gu has (« Fidèle jusqu'à la mort »)
Marche Bonnie Dundee (en)
Commandant Lieutenant-colonel Christopher French, CD[1]
Emblème Un insigne militaire

Les Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders sont un régiment d'infanterie de la Première réserve de l'Armée canadienne. Il fait partie du 33e Groupe-brigade du Canada au sein de la 4e Division du Canada et est basé à Cornwall en Ontario.

L'unité a été créée en 1868 sous le nom de « 59th "Stormont and Glengarry Battalion of Infantry" ». Lors de la Seconde Guerre mondiale, le régiment a notamment pris part au débarquement et à la bataille de Normandie en 1944.

En plus de sa propre histoire, le régiment perpétue l'héritage de six autres unités : le 1er Régiment, Dundas Militia (1812-1815), le 1er Régiment, Glengarry Militia (1812-1815), le 2e Régiment, Glengarry Militia (1812-1815), le 1er Régiment, Prescott Militia (1812-1815), le 1er Régiment, Stormont Militia (1812-1815) et le 154e Bataillon "outre-mer", CEC.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lignée des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders[2]
Nom Date
59th "Stormont and Glengarry Battalion of Infantry"
59th "Stormont" Battalion Infantry
59th Stormont and Glengarry Battalion of Infantry
59th Stormont and Glengarry Regiment
The Stormont and Glengarry Regiment
The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders
2nd (Reserve) Battalion, The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders
The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders
The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders (Machine Gun)
Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders

Origines et premiers conflits[modifier | modifier le code]

L'unité a été créée le à Cornwall en Ontario sous le nom de « 59th "Stormont and Glengarry Battalion of Infantry" ». Le , ce bataillon d'infanterie a été mobilisé dans la foulée des raids féniens et a servi à la frontière au fleuve Saint-Laurent. Il a été retiré du service actif le [2].

Le , il a été renommé en « 59th "Stormont" Battalion Infantry » et, le , en « 59th Stormont and Glengarry Battalion of Infantry ». Le , le bataillon devint un régiment en adoptant le nom de « 59th Stormont and Glengarry Regiment »[2].

Lors de la Première Guerre mondiale, le régiment a été mobilisé pour le service actif, le ,afin de fournir de la protection locale[2].

Le , le régiment a été ré-organisé en deux bataillons : le 1er Bataillon (154th Battalion, CEF) et le 2e Bataillon. Le 1er faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e faisait partie de la Réserve. Il fut alors renommé en « The Stormont and Glengarry Regiment ». Le , il fut à nouveau renommé pour devenir «  The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders ». Le , le bataillon de la Réserve fut dissous et le régiment redevint ainsi une unité d'un seul bataillon[2].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Des membres des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders à Caen en France en juillet 1944

Dans la foulée de la Seconde Guerre mondiale, le , des détachements du régiment furent mobilisés pour le service actif afin de fournir de la protection locale. Ceux-ci furent dissous le [2].

Le , le régiment mobilisa un bataillon pour le service actif. Le , celui-ci s'embarqua pour la Grande-Bretagne. Le , il participa au débarquement de Normandie en France en tant que composante de la 9e Brigade d'infanterie canadienne au sein de la 3e Division d'infanterie canadienne. Il combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin du conflit et pris notamment part à la prise de Caen et aux opérations Atlantic, Spring et Totalize pour la prise de Falaise. Ce bataillon fut dissous le [2].

Le , le régiment mobilisa un bataillon afin de servir au sein des troupes d'occupation canadiennes en Allemagne. Celui-ci fut dissous le [2].

Honneurs de bataille[modifier | modifier le code]

Drapeau consacré des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders
Article détaillé : Honneur de bataille.

Les honneurs de bataille sont le droit donné par la Couronne au régiment d'apposer sur son drapeau consacré les noms des bataille ou des conflits dans lesquels il s'est illustré.

Honneurs de bataille des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders[2]
Guerre de 1812
Défense du Canada - 1812-1815 Crysler's Farm
Niagara[Note 1]
Première Guerre mondiale
Côte 70 Ypres, 1917
Amiens Arras, 1918
Ligne Hindenburg Poursuite vers Mons
Seconde Guerre mondiale
Débarquement en Normandie Caen
L'Orne (Buron) Crête de Bourguébus
Faubourg de Vaucelles Falaise
La Laison Chambois
Boulogne, 1944 L'Escaut
Savojaards Plaat Poche de Breskens
La Rhénanie Plaines du Waal
La Hochwald Le Rhin
Zutphen Leer
Nord-Ouest de l'Europe, 1944-1945
Guerre d'Afghanistan[3]
Afghanistan

Perpétuations[modifier | modifier le code]

En plus de sa propre histoire, les Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders perpétuent l'héritage de six autres unités[2] :

  • 1er Régiment, Dundas Militia (1812-1815)
  • 1er Régiment, Glengarry Militia (1812-1815)
  • 2e Régiment, Glengarry Militia (1812-1815)
  • 1er Régiment, Prescott Militia (1812-1815)
  • 1er Régiment, Stormont Militia (1812-1815)
  • 154e Bataillon "outre-mer", CEC

154e Bataillon, CEC[modifier | modifier le code]

Lors de la Première Guerre mondiale, le 154e Bataillon du Corps expéditionnaire canadien (CEC) fut créé le . Le , il s'embarqua pour la Grande-Bretagne où il fournit des renforts aux troupes canadiennes au front. Le , son personnel fut transféré au 6e Bataillon de réserve du Corps expéditionnaire canadien. Il fut dissous le [2].

Traditions et patrimoine[modifier | modifier le code]

Drapeau de camp des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders

Les traditions et les symboles des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders sont les éléments essentiels à l'identité régimentaire. Le symbole le plus important est l'insigne du régiment qui est composé d'un tourteau de sinople chargé en pointe d'une feuille d'érable d'automne surchargée d'un corbeau perché sur un rocher et flanquée de chardons aux couleurs naturelles. Le tout est mouvant de broies d'or avec en chef les lettres « SDG » d'argent accompagnées en chef d'un listel d'or portant l'inscription « Glengarry Fencibles » et aux flancs deux listels semblables portant les inscriptions « Dileas » et « gu bas », sommé de la couronne royale aux couleurs naturelles et brochant sur un sautoir d'argent. « Dileas gu bas » est la devise du régiment qui signifie « Fidèle jusqu'à la mort » en gaélique écossais tandis que l'inscription « Glengarry Fencibles » fait référence aux Glengarry Light Infantry Fencibles qui ont servi lors de la guerre de 1812 dans la région où le régiment est stationné. « SDG » est l'abréviation du nom du régiment[2].

Un autre élément important de l'identité d'un régiment sont les marches régimentaires. La marche des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders est Bonnie Dundee (en). Les membres du régiment portent le tartan du clan MacDonnell de Glengarry[2].

Le régiment est stationné dans le manège militaire de Cornwall qui est un bâtiment désigné comme lieu patrimonial. Il a été construit en 1938 et 1939[4].

Ordre de préséance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cet honneur de bataille a été décerné en commémoration des Glengarry Light Infantry Fencibles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders », sur Armée canadienne (consulté le 9 novembre 2018).
  2. a b c d e f g h i j k l et m « Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders », sur Défense nationale et les Forces canadiennes (consulté le 9 novembre 2018).
  3. (en) « Canadian Army Units Receiving the Battle Honour "Afghanistan" », sur The Regimental Rogue (consulté le 8 novembre 2018).
  4. « Manège militaire de Cornwall », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 8 novembre 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders : A Brief History, 1784-1945, Cornwall (Ontario), , 40 p..
  • (en) William Boss, Up the Glens : Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders, 1783-1994, Cornwall (Ontario), Old Book Store, , 300 p. (ISBN 0969933002).
  • (en) William Boss, The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders, 1783-1951, Ottawa (Ontario), Runge Press, , 449 p..

Liens externes[modifier | modifier le code]